En baisse de presque trois quarts de cent - Le huard glisse sous les 75 ¢US

Toronto — Certains vont regretter de ne pas avoir profité de la récente envolée du huard pour changer leurs dollars canadiens en billets verts en vue de leurs prochaines vacances au soleil.

Le dollar canadien a perdu près de trois quarts de cent hier, clôturant même sous les 75 ¢US pour la première fois depuis le 19 décembre. La devise a glissé en cours de journée jusqu'à 74,43 ¢US pour finalement terminer la séance à 74,76 ¢US, en baisse de 0,72 ¢US par rapport à vendredi.

Le huard a perdu 3,6 ¢US depuis son récent sommet à la clôture de 78,36 ¢US, atteint le 13 janvier.

Le dollar canadien s'est apprécié de 23 % par rapport au billet vert en 2003, mais il a récemment souffert des indications de plus en plus nombreuses à l'effet que l'écart entre les taux d'intérêt au Canada et aux États-Unis va s'amenuiser, rendant ainsi le huard moins attrayant aux yeux des cambistes.

Plusieurs analystes croient que la Banque du Canada va réduire encore davantage son taux directeur (après une baisse de 0,25 point de pourcentage, à 2,50 %, le 20 janvier dernier) et que la Réserve fédérale américaine va majorer le sien.

Les cambistes s'inquiètent peut-être aussi des données sur l'emploi qui seront rendues publiques vendredi par Statistique Canada. Vendredi dernier, les données sur le PIB révélaient que l'économie canadienne a fait du surplace en novembre.

«Il y a beaucoup d'incertitude concernant l'impact de la récente montée de la devise sur l'économie canadienne et les profits des entreprises», a dit hier l'économiste principal du groupe RBC, Craig Wright.