Quand même les milliardaires s’appauvrissent...

Bill Gates reste au sommet des personnes les plus riches du monde avec une fortune évaluée à 75 milliards, 4,2 milliards de moins que l’an dernier.
Photo: Saul Loeb Agence France-Presse Bill Gates reste au sommet des personnes les plus riches du monde avec une fortune évaluée à 75 milliards, 4,2 milliards de moins que l’an dernier.

Le nombre des milliardaires a légèrement diminué cette année dans le monde, pour la première fois depuis 2009, et leur fortune a aussi baissé, l’Américain Bill Gates restant l’homme le plus riche de la planète, selon le classement annuel du magazine Forbes mardi.

Ce classement 2016 compte 1810 milliardaires, 16 de moins qu’il y a un an. Leur fortune conjuguée a diminué de 570 milliards, pour s’établir à 6480 milliards, précise Forbes, qui ajoute aussi que pour la première fois depuis 2010, la fortune moyenne de ces milliardaires a baissé, pour s’établir cette année à 3,6 milliards, 300 millions de moins que l’an dernier. Le magazine explique ce recul relatif par l’instabilité de la Bourse, la baisse du prix du pétrole et un dollar fort, qui a redistribué les richesses dans le monde.

Cette redistribution est sensible jusqu’au sommet de la liste. Seulement 2 des 20 premiers de l’an dernier ont conservé la même place au classement du magazine. Bill Gates, le cofondateur de Microsoft, reste pour la troisième année consécutive, et pour la 17e fois depuis 22 ans, en tête de ce classement : sa fortune s’établit à 75 milliards, en baisse de 4,2 milliards par rapport à l’an dernier.

L’Espagnol Amacio Ortega, fondateur de la marque de vêtements Zara, arrive à la deuxième place (67 milliards contre 64,5 l’an dernier), l’homme d’affaires américain Warren Buffett conserve sa troisième place (60,8 milliards, en baisse de 11,9 milliards).

Le Mexicain Carlos Slim (télécoms) rétrograde, lui, de la deuxième à la quatrième place, ayant perdu la bagatelle de 27,1 milliards depuis l’an dernier : sa fortune est passée de 77,1 à 50 milliards. Avec son capital amputé d’un tiers, c’est le plus gros perdant de la liste.

À 31 ans, le fondateur de Facebook Mark Zuckerberg est à l’inverse celui qui a connu la meilleure année, sa fortune augmentant de 11,2 milliards pour atteindre 44,6 milliards. Il est passé de la 16e place l’an dernier à la 6e cette année. Jeff Bezos (Amazon) passe de la 15e à la 5e place, avec une fortune de 45,2 milliards. Le premier canadien, David Thomson, arrive au 25e rang, avec une fortune évaluée à 23,8 milliards.

Le candidat républicain à la Maison-Blanche Donald Trump est 324e de la liste, avec 4,5 milliards selon Forbes. Le magnat de l’immobilier avait contesté à l’automne dernier les chiffres avancés par le magazine, affirmant disposer d’un capital plus important, d’environ 10 milliards.

Le plus jeune de ces milliardaires est une héritière norvégienne de 19 ans, Alexandra Andresen, qui fait son entrée dans la liste avec 1,2 milliard. À 20 ans, sa soeur Katharina est la deuxième plus jeune de la liste (toutes les deux à la 1476e place).

Un total de 66 milliardaires ont moins de 40 ans et la liste compte 190 femmes, contre 197 l’an dernier. La plus riche du monde est cette année la Française Liliane Bettencourt (L’Oréal), 11e du classement avec 36,1 milliards (40,1 milliards l’an dernier).

Les États-Unis restent le pays au monde qui compte le plus de milliardaires (540), suivis de la Chine continentale (251) et de l’Allemagne (120). L’Inde en compte 84, la Russie 77 (11 de moins que l’an dernier), Hong Kong en a 69, le Royaume-Uni 50, l’Italie 43, la France 39, le Canada 33, la Suisse 32. Le Brésil en a 23, contre 31 l’an dernier.

Le classement compte cette année 198 nouveaux milliardaires. À l’inverse 221 personnes n’y figurent plus, dont la styliste américaine Tory Burch. Parmi ceux figurant dans le classement en 2015 et 2016, 892 sont moins riches, 501 le sont plus.

La Chine est le pays qui a le plus de nouveaux milliardaires cette année (70). Suivent les États-Unis (33), l’Allemagne (28) et l’Inde (8).

Au total, 67 pays et territoires sont représentés dans ce classement, contre 70 l’an dernier.