Recul de l’inflation en Europe

L’inflation dans les 19 pays de la zone euro a été négative en février, ont montré les données officielles, lundi, alimentant les attentes de nouvelles mesures de stimulation par la Banque centrale européenne, qui tient sa prochaine rencontre sur les politiques le 10 mars.

L’agence de statistiques Eurostat a indiqué que les prix à la consommation dans la zone euro avaient été en recul de 0,2 % en février par rapport au même mois de l’année précédente, alors qu’il y avait eu une hausse de 0,3 % le mois précédent. Le déclin a été beaucoup plus marqué que prévu — le consensus sur les marchés ayant été d’un glissement à zéro. Le déclin est largement attribuable à une forte baisse des prix de l’énergie, qui ont été en recul de 8 % en février par rapport à l’année précédente, alors que le glissement avait été de 5,4 % le mois précédent.

Néanmoins, le taux de base, qui exclut les produits de l’énergie et de l’alimentation, plus volatils, a été faible, également, chutant à 0,7 % par rapport à 1 % le mois précédent.

Étant donné que la cible d’inflation de la BCE est juste en deçà de 2 %, l’inflation négative en février pourrait signifier une nouvelle baisse des taux d’intérêt ou un élargissement du programme d’achat d’obligations. L’inflation est inférieure à cette cible depuis février 2013.

La grande inquiétude est de voir l’inflation glisser encore davantage au cours des prochains mois en raison de la faiblesse persistante des prix du pétrole et des perspectives économiques mondiales plus sombres, largement alimentées par l’incertitude causée par le ralentissement économique en Chine.