Exfo réussit à réunir 40 millions

Exfo Ingénierie Electro-Optique profite du contexte plus favorable sur les marchés boursiers pour y amasser quelque 40 millions de dollars qui pourraient notamment servir à financer une acquisition.

L'entreprise de Québec spécialisée dans les tests pour réseaux de fibre optique a fait part hier, à la clôture des marchés boursiers, d'un accord avec un syndicat de preneurs fermes en vertu duquel ceux-ci acquièrent 5,2 millions d'actions au prix de 7,70 $ l'unité, pour un montant total de 40,04 millions.

Le syndicat est dirigé par Marchés mondiaux CIBC et comprend également BMO Nesbitt Burns, la Financière Banque Nationale, RBC Marchés des capitaux et Valeurs mobilières TD. Si le syndicat se prévaut de toutes les options pour des actions supplémentaires, la valeur de l'émission pourrait avoisiner les 50 millions.

Exfo compte présentement quelque 25 millions d'actions en circulation.

Manque de liquidité

«De nombreux investisseurs institutionnels nous reprochaient le manque de liquidité de nos actions, ce qui faisait en sorte qu'il leur était difficile d'acheter ou de vendre nos titres», a déclaré lors d'un entretien téléphonique le directeur des relations avec les investisseurs chez Exfo, Vance Oliver.

Le produit de cette émission d'actions sera affecté au fonds de roulement de l'entreprise, qui s'établit présentement à 57,6 millions $US ou 77,9 millions $CAN (les résultats financiers d'Exfo sont en dollars américains).

«Le fait d'avoir un bon fonds de roulement nous donnera un avantage sur nos concurrents si nous voulons réaliser des acquisitions, a ajouté M. Oliver. La situation financière de plusieurs de nos concurrents est moche. L'industrie demeure difficile et c'est un marché d'acheteurs.» Il a toutefois précisé qu'Exfo ne négocie présentement avec aucune autre entreprise en vue d'une acquisition.

Selon M. Oliver, le fait de disposer d'un solide fonds de roulement permettra également de rassurer les clients d'Exfo. «Ils savent que nous serons encore là l'année prochaine, dans cinq ans ou dans dix ans», a-t-il ajouté.

Le cours de l'action d'Exfo à la Bourse de Toronto a plus que doublé depuis le début du mois de septembre, profitant d'un regain d'optimisme dans toute l'industrie des télécommunications. Hier, le titre a clôturé à 8,25 $, en hausse de 18 ¢. Il ne valait que 2,83 $ au printemps dernier et il a atteint à la mi-janvier son sommet des 52 dernières semaines, à 9,30 $. «La fenêtre est ouverte présentement et nous en profitons», a dit M. Oliver.