Air Canada dégage un autre bénéfice record

L’action d’Air Canada a plongé mercredi de 1,02 $, soit 12,1 %, pour clôturer à 7,39 $ à la Bourse de Toronto.
Photo: Andrew Vaughan La Presse canadienne L’action d’Air Canada a plongé mercredi de 1,02 $, soit 12,1 %, pour clôturer à 7,39 $ à la Bourse de Toronto.

En plus de préciser ses intentions sur le renouvellement de son parc aérien, Air Canada dévoilait mercredi ses plus récents résultats financiers, qui ont fait état d’un bénéfice annuel ajusté record pour un deuxième exercice de suite.

Air Canada a fait état d’un profit net ajusté de 1,2 milliard, ou 4,18 $ par action, pour l’exercice 2015, soit plus du double de celui de 531 millions réalisé en 2014. Au quatrième trimestre, le bénéfice ajusté par action, qui ne tient pas compte des éléments non récurrents, a été de 40 ¢. Le transporteur aérien a toutefois affiché une perte nette trimestrielle de 116 millions, comparativement à une perte nette de 100 millions un an plus tôt.

L’action d’Air Canada a plongé mercredi de 1,02 $, soit 12,1 %, pour clôturer à 7,39 $ à la Bourse de Toronto.

Les revenus d’exploitation d’ensemble ont grimpé à 3,18 milliards au quatrième trimestre, en hausse de 78 millions par rapport à l’année précédente. Cette somme comprend des produits passages réseau de 2,84 milliards, un chiffre en hausse de 81 millions, ou 3 %, par rapport au même trimestre en 2014. Le trafic a augmenté de 8,6 % au quatrième trimestre, témoignant d’une croissance du trafic dans chacun des cinq marchés géographiques d’Air Canada.

Pour l’ensemble de l’exercice, le transporteur a réalisé des revenus d’exploitation de 13,87 milliards, en hausse de 596 millions par rapport à l’exercice précédent. Les revenus passages réseau ont pour leur part grimpé de 616 millions, à 12,4 milliards. Avant les ajustements, le bénéfice net d’Air Canada pour 2015 s’est chiffré à 308 millions, en hausse par rapport à celui de 105 millions de l’année précédente.

Les résultats ajustés éliminent l’impact des taux de change, des avantages des employés, des ajustements à la valeur du marché de ses contrats de couverture sur le carburant et d’autres produits dérivés et éléments non récurrents.

« En 2015, nous avons obtenu les meilleurs résultats financiers de l’histoire d’Air Canada. C’est la deuxième année d’affilée que nous réussissons cet exploit […] Cette réalisation prouve l’efficacité de notre stratégie commerciale et témoigne du renforcement de notre position concurrentielle. Nos résultats traduisent les importants progrès accomplis au moyen de nos diverses initiatives d’accroissement de la valeur, notamment la modernisation du parc aérien, l’expansion à l’échelle internationale, le lancement d’Air Canada rouge et la diversification de notre réseau », a commenté Calin Rovinescu.

Le président et chef de la direction ajoute : « Notre plan ne se fonde nullement sur le fait que les prix du carburant demeureront à leurs niveaux actuels. Les transformations que nous avons mises en oeuvre au cours des dernières années nous procurent la structure de coûts, le parc aérien et la flexibilité nécessaires pour faire face, comme cela a d’ailleurs été le cas en 2015, non seulement à la concurrence sur les marchés, mais également aux fluctuations du dollar canadien et à la faiblesse économique. »