Honduras: Gildan réclame une vérification indépendante

Gildan a annoncé hier avoir demandé à la Fair Labor Association, dont elle est une société participante, d'effectuer une vérification indépendante dans l'une de ses usines de couture du Honduras.

La manufacturier de t-shirts montréalais veut ainsi faire la lumière sur les allégations voulant que son entreprise aurait tenté d'empêcher ses travailleurs de se syndiquer. En novembre, un groupe de 38 travailleurs aurait été congédié une semaine après avoir déposé une demande en accréditation. Le Fonds de solidarité de la FTQ a retiré ses billes à la suite de ces allégations d'antisyndicalisme. Entre 1996 et 2002, le Fonds a injecté 3,5 millions dans l'entreprise.