Le prix à payer pour un huard faible

Photo: iStock

Toronto — Les consommateurs peuvent s’attendre à payer davantage pour leurs téléphones intelligents tant et aussi longtemps que le dollar canadien restera sous les 75 ¢US, a indiqué jeudi le chef de la direction de la société mère de Bell Canada.

« La faiblesse du dollar canadien annonce probablement d’éventuelles augmentations de la part de nos fabricants », a laissé tomber George Cope lors d’une conférence téléphonique avec des analystes, à la suite de la publication des résultats du quatrième trimestre de BCE.

Bell a récemment augmenté les prix de ses forfaits mensuels de 5 $ pour les nouveaux abonnés, en plus de réduire les économies offertes aux personnes qui signent de nouveaux contrats de services pour des appareils qui leur appartiennent déjà.

BCE a en outre annoncé qu’elle haussera son dividende trimestriel de 5 %. Il passera ainsi à 68,25 ¢, pour un dividende annuel de 2,73 $ par action. L’entreprise montréalaise a affiché un bénéfice net de 496 millions pour son quatrième trimestre, en baisse de 8,5 % par rapport à celui de 542 millions un an plus tôt.

À voir en vidéo