DavidsTea creuse sa perte

Photo: James Cridland / CC

DavidsTea a creusé sa perte nette au troisième trimestre, période au cours de laquelle ses ventes ont affiché une progression de 32,5 % grâce à l’ouverture de nouvelles boutiques.

Le marchand québécois de thé a affiché une perte de 871 000 $, ou 4 ¢ par action, comparativement à 228 000 $, ou 2 ¢ par action, à la même période en 2014. Cette performance trimestrielle — dévoilée jeudi après la clôture des marchés financiers — est notamment attribuable à une augmentation de diverses charges et dépenses administratives.

Sur une base ajustée, en excluant les éléments non récurrents ainsi que les frais reliés au premier appel public à l’épargne, la perte de DavidsTea a été de 800 000 $, par rapport à 1,7 million à la période correspondante de 2014. De son côté, le chiffre d’affaires s’est établi à 36,3 millions, alors qu’il avait été de 27,4 millions au troisième trimestre l’an dernier.

« Notre rendement a été alimenté par la vigueur de nos nouvelles boutiques et de nos boutiques existantes ainsi que nos activités liées au commerce électronique florissantes », a souligné le président et chef de la direction de DavidsTea, Sylvain Toutant. Au cours de la période de trois mois terminée le 31 octobre dernier, l’entreprise a ouvert 18 nouveaux magasins, pour un total de 183 répartis au Canada ainsi qu’aux États-Unis. Les ventes des établissements ouverts depuis au moins un an ont pour leur part grimpé de 6,3 %.

Pour sa part, le bénéfice d’exploitation ajusté a bondi de 50 % pour atteindre 1,5 million.

Dans ses perspectives du quatrième trimestre, qui comprend le temps des fêtes, DavidsTea prévoit des ventes oscillant entre 70 et 72 millions. Dix nouvelles boutiques devraient s’ajouter au réseau de l’entreprise. La fourchette du résultat ajusté devrait être de l’ordre de 11 à 11,5 millions.