Les profits reculent à la CIBC et augmentent à la TD

Toronto — La Banque CIBC a vu son bénéfice du quatrième trimestre reculer de 2,8 % par rapport à l’an dernier en raison de la croissance des frais associés à une restructuration des activités de son siège social.

Les profits nets de la CIBC ont atteint 778 millions, soit 1,93 $ par action, pour le trimestre clos le 31 octobre, mais ce résultat grimpait à 2,36 $ par action en excluant les frais de restructuration après impôts de 161 millions. Les activités de services bancaires de détail et aux entreprises ont généré la plus grande partie des profits au quatrième trimestre, soit 655 millions — un chiffre en hausse de 53 millions par rapport à la même période l’an dernier.

Le déclin du bénéfice d’ensemble au quatrième trimestre était attribuable au secteur des activités du siège social, où la perte est passée de 46 millions l’an dernier à 209 millions au plus récent trimestre. La banque avait indiqué en octobre, lors d’une journée des investisseurs, qu’elle inscrirait à ses comptes des frais de restructuration qui pourraient atteindre jusqu’à 200 millions au quatrième trimestre. L’effectif total de la Banque CIBC a été réduit de 184 postes à temps plein au cours du plus récent trimestre, pour s’établir à 44 201 employés.

En excluant les frais de restructuration et d’autres éléments, le bénéfice trimestriel ajusté de la CIBC s’est chiffré à 952 millions, comparativement à celui de 911 millions du quatrième trimestre de 2014.

Pour l’ensemble de l’exercice financier, la CIBC a engrangé un bénéfice net de 3,59 milliards, contre 3,22 milliards l’an dernier. « Je suis persuadé qu’en 2016, notre stratégie focalisée sur les clients et notre investissement dans l’innovation et l’amélioration de nos processus augmenteront la valeur à long terme pour nos actionnaires », a déclaré le président et chef de la direction, Victor Dodig.

1,84 milliard pour la TD

Pour sa part la Banque TD a affiché jeudi un bénéfice net de 1,84 milliard pour son quatrième trimestre, en hausse de 5,3 % par rapport à l’an dernier, malgré une hausse des coûts de restructuration imputables aux efforts de l’institution financière pour améliorer son efficacité à long terme. Le bénéfice par action s’est chiffré à 96 ¢, comparativement à un bénéfice de 91 ¢ par action pour la même période l’an dernier. Le bénéfice ajusté, qui exclut des frais de restructuration de 243 millions après impôts et d’autres éléments, a pour sa part atteint 1,14 $ par action, alors qu’il était de 98 cents l’an dernier.

Le bénéfice des activités de services bancaires canadiens de détail a été de 1,5 milliard, en hausse de 10 % par rapport à l’an dernier, après ajustements. Les services de détail de la TD aux États-Unis ont réalisé un bénéfice net de 485 millions, une augmentation de 14 % qui prenait en compte l’impact positif de la faiblesse du dollar canadien.

Pour l’ensemble de l’exercice clos le 31 octobre, le bénéfice net de la TD a atteint 8,02 milliards contre 7,88 milliards en 2014.

« Les résultats pour l’exercice rendent compte du rendement supérieur des bénéfices affichés par tous nos secteurs d’activité, portés par une bonne croissance interne, une excellente qualité du crédit, un effet de change favorable et un levier opérationnel positif », a déclaré dans un communiqué le président et chef de la direction, Bharat Masrani.

778 M$
Bénéfice net de la Banque CIBC au quatrième trimestre, en baisse de 2,8 % par rapport à l’an dernier
1,84 G$
Bénéfice net de la Banque TD au quatrième trimestre, en hausse de 5,3 % par rapport à l’an dernier
1 commentaire
  • Nicole Ste-Marie - Abonnée 4 décembre 2015 10 h 05

    Les frais

    Jamais plus la CIBC tout comme ING la Tangerine.