BRP imposera un gel salarial de trois à cinq ans à une partie de son personnel

Photo: Graham Hughes La Presse canadienne

Afin de demeurer concurrentiel face à ses propres usines au Mexique, notamment, le constructeur québécois de motoneiges BRP annonce un gel des salaires de trois à cinq ans pour une majorité du personnel de son usine de Valcourt, en Estrie, tout en précisant vouloir y investir 118 millions pendant cette même période.

Le gel entrera en vigueur au début du prochain exercice financier, le 1er février 2016. Il touchera les employés qui travaillent à la production de même qu’aux services techniques et administratifs, soit 60 % de son effectif à Valcourt.

BRP explique que « plusieurs groupes d’employés au Québec bénéficient d’une rémunération supérieure à celle d’entreprises concurrentes en Amérique du Nord ou d’entreprises québécoises comparables à l’extérieur de Montréal ». Face à ce constat, la direction a décidé de geler les salaires pendant trois à cinq ans, « avec l’objectif de maintenir à long terme des emplois de qualité ».

Le président et chef de la direction de BRP, José Boisjoli, a expliqué aux employés de Valcourt, réunis mercredi en assemblée, que leurs conditions de travail devaient donc être revues « là où les écarts de marché sont trop importants ».

Pendant ces cinq années, BRP veut investir 118 millions à Valcourt pour renforcer le rôle stratégique de cette usine en tant que centre d’expertise en design, recherche, développement et production manufacturière pour l’ensemble des activités de BRP à travers le monde, indique-t-on. BRP compte ainsi moderniser entièrement l’usine de Valcourt afin d’optimiser l’infrastructure manufacturière et la logistique, a rappelé M. Boisjoli.

« La mondialisation et la pression grandissante de la concurrence dans nos marchés au cours des dernières années, qui ont mené à la délocalisation d’un bon nombre de nos activités vers le Mexique, nous incitent aujourd’hui à revoir en profondeur nos façons de faire au Québec », explique le grand patron. Le plan d’investissement de 118 millions à Valcourt « commencera à être déployé dès le début de 2016 avec l’introduction de nouveaux équipements de fabrication ultramodernes pour la production des véhicules Can-Am Spyder et les motoneiges Ski-Doo », indique BRP.