Le CP propose de fusionner avec Norfolk Southern

Photo: Darryl Dyck La Presse canadienne

Calgary — Le Canadien Pacifique a annoncé mardi avoir proposé de fusionner avec le transporteur ferroviaire américain Norfolk Southern pour créer un chemin de fer transcontinental.

La société de Calgary a précisé que sa proposition comprenait une importante prime en espèces et en actions, mais les détails n’étaient pas immédiatement disponibles. Avec une capitalisation boursière de 21,2 milliards de dollars, Canadian Pacific détient 22 000 kilomètres de voies ferrées au Canada et aux États-Unis. Pour sa part, Norfolk Southern pèse 26,4 milliards de dollars et possède 32 000 kilomètres de rails, surtout dans le sud-est américain.

En annonçant son offre mardi, le CP a dit être en mesure de répondre aux inquiétudes des autorités réglementaires des deux côtés de la frontière, ajoutant que le regroupement proposé pourrait créer une entreprise ayant un potentiel de croissance des bénéfices plus rapide que celui de n’importe quel autre transporteur ferroviaire seul.

« Le CP croit fermement que le chemin de fer regroupé offrirait un service à la clientèle sans égal et des taux concurrentiels qui soutiendraient le succès des expéditeurs et des industries desservis, en plus de satisfaire le Surface Tranportation Board des États-Unis et les autorités canadiennes », a indiqué le deuxième plus grand transporteur ferroviaire au Canada.

Le CP estime aussi que la fusion réduirait la congestion dans la région de Chicago en utilisant des centres négligés, ce qui libérerait de la capacité pour les autres chemins de fer en activité dans la ville sans forcer la mise en place de nouvelles infrastructures.

Ni le CP ni Norfolk Southern n’ont pu être joints pour commenter après l’annonce. Mais le CP a dit espérer que le conseil d’administration de la société établie en Virginie accorde à son offre « toute l’attention qu’elle mérite » et qu’elle s’engage dans un « dialogue réfléchi au sujet de la création d’un nouveau leader pour l’industrie ».

Les marchés saluaient l’offre de CP : Norfolk Southern gagnait 7 % dans les échanges électroniques après la fermeture des marchés, mardi. Pour sa part, CP cédait 0,5 %.

1 commentaire
  • Guy Lafond - Inscrit 18 novembre 2015 02 h 31

    Petit train va loin


    Voilà une belle avenue pour aider à relancer l'économie en Alberta et ailleurs en Amérique du Nord.

    J'espère que l'OMC n'y verrait aucun inconvénient si ce projet se concrétisait.

    L'avenir est bien davantage dans les déplacements propres que dans les déplacements utilisant uniquement des énergies fossiles!

    Et en ce qui concerne l'exploitation des énergies fossiles, la fracturation hydraulique aux États-Unis n'a-t-elle pas une place de moins en moins grande dans le coeur des Américains?

    (Un Québécois à vélo à Ottawa)