Martha, côté cour

Détendue et souriante, Martha Stewart s'est présentée à la cour fédérale de New York, où s'ouvrait hier son procès pour obstruction à la justice dans une affaire de délit d'initié.

Les premiers jours devaient être consacrés à la poursuite de la sélection du jury, commencée hors procès le 6 janvier, le temps que tous les jurés potentiels puissent être interrogés avant d'être sélectionnés. Auparavant, la figure médiatique et championne de l'art de vivre aux États-Unis a de nouveau plaidé non coupable devant la cour. Cette femme d'affaires, à la tête d'un empire médiatique, est poursuivie avec son ancien courtier pour cinq chefs, dont obstruction à la justice et destruction de document. Elle est accusée d'avoir menti aux enquêteurs qui essayaient d'éclaircir les conditions de vente de 4000 actions de la société de biotechnologie américaine ImClone, alors dirigée par un de ses amis, Samuel Waksal.