Réunion du conseil d'administration de Hollinger International - Black doit rembourser

Toronto - Le conseil d'administration de Hollinger International a servi une autre rebuffade à Conrad Black hier en insistant pour qu'il rembourse les millions de dollars en paiements non autorisés qu'il s'était engagé à restituer.

Lors d'une réunion extraordinaire tenue à New York, les membres du conseil ont adopté une résolution stipulant que l'entente qui avait été conclue en novembre avec M. Black, en vertu de laquelle il s'engageait à rembourser une somme de 7,2 millions $US, demeure en vigueur. M. Black estimait que cette entente n'était plus valide puisque de nouvelles informations dévoilées depuis révélaient, selon lui, que les paiements avaient été autorisés par des membres du conseil.

D'autre part, le conseil de Hollinger International, dont M. Black est toujours membre, a désigné comme président Gordon Paris, celui-là même qui dirige le comité indépendant ayant conclu que M. Black et des associés avaient touché 32,2 millions $US en paiements non autorisés. Ces paiements étaient liés à la vente de certains journaux de Hollinger International à d'autres entreprises au cours des dernières années.

Le conseil de Hollinger International a également voté hier pour la création d'un comité indépendant chargé d'étudier l'entente conclue entre M. Black et deux magnats de la presse britanniques qui achèteraient pour 605 millions son bloc d'actions dans Hollinger Inc.

«Démission» d'André Bisson

Hollinger Inc. a fait part, dans un communiqué transmis hier matin, de la «démission» d'André Bisson de son conseil d'administration. M. Bisson, qui siège au conseil de plusieurs sociétés canadiennes et a été décoré de l'Ordre du Canada, avait été nommé au conseil de Hollinger Inc. il y a quatre jours à peine, en compagnie du général à la retraite et auteur Richard Rohmer. Ces deux hommes apportaient de la crédibilité à un conseil dont plusieurs membres ont récemment démissionné.

M. Bisson a pour sa part fait valoir qu'il n'avait pas démissionné du conseil de Hollinger Inc. puisqu'il n'en a officiellement jamais été membre. «J'ai refusé l'invitation», a souligné M. Bisson depuis Montréal.