L’iPhone soutient la croissance d’Apple

Une femme utile un iPhone à Shanghai le 25 septembre dernier.
Photo: Johannes Eisele Agence France-Presse Une femme utile un iPhone à Shanghai le 25 septembre dernier.

San Francisco — L’iPhone continue d’être le moteur de la croissance du groupe informatique américain Apple, qui a encore annoncé mardi des résultats en très forte hausse.

Sur son exercice décalé clos fin septembre, la marque à la pomme a vu son bénéfice net s’envoler de 35 % à 53,4 milliards $US, tandis que son chiffre d’affaires a grimpé de 28 % à 233,7 milliards. Sur le seul quatrième trimestre, le bénéfice net a grimpé de 31 % à 11,1 milliards, ou à 1,96 $US l’action, et le chiffre d’affaires de 22 % à 51,5 milliards.

La plus grosse partie (62,5 %) du chiffre d’affaires provenait des ventes d’iPhone, dont le groupe a écoulé sur ces trois mois 48 millions d’unités (après 47,5 millions le trimestre précédent). Cette forte dépendance du groupe à un seul type de produit commence d’ailleurs à inquiéter certains analystes.

Dans l’immédiat, les résultats trimestriels étaient toutefois salués par une hausse de l’action Apple de 1,8 % à 116,61 $US dans les échanges électroniques suivant la clôture de Wall Street.

Des éléments qui ont éclipsé une prévision relativement prudente pour le trimestre entamé début octobre, particulièrement important du fait des achats de fin d’année et pour lequel Apple vise un chiffre d’affaires entre 75,5 et 77,5 milliards. Le trimestre à venir sera aussi celui qui montrera vraiment si les nouveaux modèles d’iPhone (6S et 6S Plus) arrivent à maintenir le rythme de croissance impulsé par leurs prédécesseurs, accueillis avec enthousiasme l’an dernier par les consommateurs ravis qu’Apple leur propose enfin des téléphones à écrans plus grands. Apple a dit en avoir écoulé plus de 13 millions d’exemplaires sur le premier week-end.