Meloche Monnex acquiert les activités canadiennes de Liberté Mutuelle

La compagnie d'assurances Meloche Monnex, filiale du Groupe financier Banque TD, acquiert les activités canadiennes de Liberté Mutuelle, un assureur de Boston.

L'entente, dont les détails financiers n'ont pas été révélés, fera de Monnex l'un des quatre plus grands assureurs canadiens de dommages aux particuliers, avec plus de 1,3 million de titulaires de polices et des primes souscrites totalisant 1,4 milliard. Monnex détiendra ainsi une part de marché de 7 %. Les activités acquises de Liberté Mutuelle représentent 390 millions en primes souscrites, 350 000 polices et 775 employés répartis dans 24 bureaux en Alberta, en Ontario, au Québec et au Nouveau-Brunswick. Le siège social canadien de Liberté Mutuelle est situé à Markham, en Ontario.

«Cette acquisition va consolider la position de chef de file de Meloche Monnex en assurance par l'ajout d'un vaste bassin de clients, tout en renforçant notre part de marché des groupes employeurs», a dit Alain Thibault, chef de la direction de Meloche Monnex. «De plus, l'acquisition renforcera notre présence dans des marchés stratégiques, particulièrement en Ontario où nous sommes déjà bien établis.»

Masse critique

Selon M. Thibault, le regroupement des deux portefeuilles permettra d'accroître la masse critique de Meloche Monnex, qui pourra ainsi investir en technologie et dans d'autres secteurs. Le p.-d.g. affirme que son entreprise affiche le plus bas taux de dépenses d'exploitation parmi les compagnies d'assurances canadiennes.

Le vice-président exécutif responsable des marchés des particuliers chez Liberté Mutuelle, Paul Condrin, a pour sa part déclaré que sa société voulait centrer ses activités pour l'assurance dommages aux particuliers aux États-Unis, «où nous disposons d'une taille suffisante pour offrir un service efficace à nos clients. Cette situation n'est pas présente ici au Canada et ne nous permet pas de répondre adéquatement aux complexités du marché canadien de l'assurance», a-t-il ajouté.

La transaction doit être conclue en avril et devrait se traduire par une légère hausse des profits du Groupe financier Banque TD.