Pour développer un réseau destiné aux entreprises canadiennes - Services IP: Bell Canada conclut une entente avec Cisco Systems

Bell Canada et Cisco Systems joignent leurs efforts pour développer les services de réseau Internet destinés aux entreprises canadiennes.

L'entente conclue avec la filiale canadienne de Cisco, annoncée hier, prévoit un investissement de 200 millions de la part de Bell Canada pour le développement de services IP (protocole Internet). Il s'agit de la troisième annonce du genre au cours des derniers mois de la part de Bell, qui s'est ainsi engagé à investir 570 millions en trois ans dans la transformation de son réseau traditionnel en un réseau utilisant la technologie IP.

«Nous annonçons la dernière pièce d'un grand casse-tête», a dit Isabelle Courville, présidente de la division des grandes entreprises chez Bell Canada, lors d'une conférence téléphonique. Elle a précisé que d'autres investissements étaient à venir. «Le modèle d'affaires recherché par Bell est d'avoir un réseau IP intégré pour la voix, la vidéo et les données. C'est ainsi que nous voyons les choses et il en va de même pour nos clients.»

D'autres compagnies nord-américaines de téléphone empruntent cette voie, permettant ainsi à des équipementiers tels que Nortel Networks et Cisco Systems de décrocher de lucratifs contrats. La hausse du cours de l'action de ces équipementiers reflète d'ailleurs ce contexte favorable.

En voie de s'imposer

Mme Courville reconnaît que la clientèle d'affaires paie moins cher pour une connexion IP, mais elle ajoute que cette technologie est en voie de s'imposer et que Bell se doit de l'offrir. La clientèle d'affaires doit présentement gérer au moins deux réseaux et il y a lieu de simplifier les choses, croit Mme Courville. «L'objectif, pour nous et nos clients, est de n'avoir qu'un seul réseau, ce qui constitue la technologie de l'avenir. Nous serons en mesure de simplifier notre offre de services et de cesser nos investissements dans les systèmes traditionnels, ce qui se traduira par une meilleure marge bénéficiaire.»

La filiale canadienne de Cisco Systems, dont le siège social est situé à San Jose, en Californie, fournira à Bell Canada un soutien financier, de mise en marché et de vente pour l'implantation du nouveau service. «Il est largement reconnu parmi les fournisseurs de services de classe mondiale que les réseaux IP sont le meilleur — et peut-être le seul — moyen d'atteindre l'efficacité [...] et la flexibilité [...] nécessaires pour livrer concurrence dans le marché d'aujourd'hui», a pour sa part indiqué par voie de communiqué le chef de la direction de Cisco Systems, John Chambers.

Iain Grant, analyste de l'industrie des télécommunications pour le groupe SeaBoard, a estimé en entrevue que les compagnies de téléphone telles que Bell n'avaient d'autre choix que de transformer leurs réseaux traditionnels pour faire face à la concurrence des IBM, Sprint et Allstream qui desservent la clientèle d'affaires. «Il ne fait aucun doute que la technologie IP représente la voie de l'avenir. Les compagnies de téléphone se disent: "Si nous ne le faisons pas, certains concurrents plus petits, plus énergiques et plus rapides vont le faire"», a déclaré cet analyste.

En septembre dernier, Bell accordait à Nortel un contrat de trois ans d'une valeur de 200 millions pour de l'équipement qui lui permettra de constituer son réseau IP. En décembre, la compagnie de téléphone annonçait un autre contrat de 170 millions pour de l'équipement.

La direction de Bell souhaite pouvoir offrir ses services IP à 90 % de sa clientèle d'ici 2006.