L'industrie américaine vise le train de la reprise

Washington - Le secteur industriel, grand sinistré de l'économie américaine, veut raccrocher au train de la reprise et les analystes espèrent que cela se traduira par des créations d'emplois.

La production industrielle aux États-Unis a progressé de 0,1 % en décembre par rapport à novembre, amputée par un net recul (-1,4 %) de la production de gaz et d'électricité, a indiqué hier la Réserve fédérale (Fed). Le chiffre est décevant, mais il intervient après un bond de 1 % en novembre, ce qui porte la croissance de la production industrielle au niveau robuste de 6,2 % pour le quatrième trimestre (en rythme annuel).

À la loupe

Ce redressement est suivi à la loupe à l'approche des élections de novembre 2004 où le président George W. Bush cherchera à obtenir un nouveau mandat. «L'activité industrielle progresse et la reprise gagne du terrain dans le secteur», s'est félicité Daniel Meckstroth, chef économiste de l'alliance des industriels MAPI.

L'étincelle du redémarrage a été donnée par les dépenses des consommateurs, dopées par les baisses d'impôt, mais «ce qui a permis à la reprise de durer a été le rebond des dépenses d'investissement et l'accélération des exportations soutenues par un dollar faible», a estimé M. Meckstroth.