En bref -Débat sur le voile en Belgique

Bruxelles - Après la France, la Belgique est à son tour divisée depuis le début de cette année par la question du voile islamique entre partisans et opposants d'une loi interdisant le port de «signes religieux ostensibles» à l'école et dans les institutions publiques.

S'inspirant du projet français, deux sénateurs francophones de la majorité, la socialiste Anne-Marie Lizin et le libéral Alain Destexhe, ont recommandé le 5 janvier d'interdire par voie législative le port à l'école de signes manifestant une appartenance religieuse. Actuellement, il n'existe aucune législation en Belgique interdisant le port du voile à l'école. Toutefois, les directeurs d'établissements scolaires publics ont le droit d'inscrire cette interdiction dans les règlements des écoles.