Des problèmes au Brésil font plonger l'action de Molson

L'action de Molson a perdu 14 % de sa valeur, hier, au lendemain d'une révision à la baisse des prévisions de profits pour l'exercice en cours.

Le titre de catégorie A de Molson à la Bourse de Toronto a clôturé à 30,20 $, à son plus bas niveau des 52 dernières semaines.

La direction de Molson avait fait savoir jeudi, après la fermeture des marchés boursiers, que la croissance de ses profits pour l'exercice qui prendra fin le 31 mars ne devrait s'établir qu'entre zéro et 2 % par rapport à l'année précédente. Il s'agit d'une performance nettement moins reluisante que la précédente prévision, qui faisait état d'une progression de 14,5 % des profits. La direction de Molson prévoit maintenant que ses profits pour l'ensemble de l'exercice s'établiront entre 512 millions et 520 millions.

Baisse de 23 %

Selon Molson, cette révision à la baisse est attribuable à la faiblesse de la croissance des revenus et profits dans certaines régions du Canada, ainsi qu'à une chute de 23 % du volume de bière au Brésil. Molson a fait l'acquisition en 2002 de Kaiser, le deuxième brasseur en importance au Brésil, pour 765 millions $ US. La société montréalaise exploitait déjà la marque Bavaria dans ce pays. La part de marché de Molson au Brésil est passée de 17,8 % après l'acquisition de Kaiser à moins de 13 %.

L'agence de notation de crédit Dominion Bond Rating Service a maintenu la cote de Molson malgré l'annonce de jeudi, soulignant que le Brésil ne représente qu'une mince part de l'ensemble des activités du brasseur canadien. 'Les activités canadiennes de Molson demeurent les plus importantes et elles sont solides et rentables, grâce à une part de marché dominante', a souligné hier l'agence DBRS.