Informatique - Reprise de croissance en vue pour l'industrie américaine

New York - À l'aube de l'année 2004, le secteur informatique américain, et ses piliers Intel et IBM, renouent avec un optimisme qu'ils n'avaient plus connu depuis trois ans, grâce à la reprise progressive des investissements des entreprises.

«La prudence a commencé à se dissiper, même si les entreprises conservent un strict contrôle de leurs dépenses», a écrit le cabinet d'études IDC, tandis que l'institut Gartner a constaté «une augmentation progressive des achats» des clients professionnels depuis le deuxième semestre 2003.

En moins de 24 heures, Intel, numéro un mondial des microprocesseurs, et IBM, classé au même rang pour le matériel et les services informatiques, ont annoncé des résultats meilleurs que prévu pour le quatrième trimestre 2003. Certes, ces piliers du secteur ont dû réduire leurs coûts. Ils ont été favorisés par des capacités d'investissement leur permettant de continuer à innover pendant la crise. Mais leur bonne santé est

révélatrice.

Reprise des dépenses

Au regard de leurs performances, soulignaient à l'unisson industriels et analystes jeudi, il semble qu'enfin les entreprises se remettent à dépenser en informatique, emboîtant le pas au grand public, séduit par les multiples promotions des fabricants de PC tout au long de 2003. Le directeur financier d'IBM, John Joyce, a parlé jeudi matin d'un environnement «en amélioration soutenue» après deux années de vaches maigres.

«La performance d'IBM a reflété le redressement du secteur des entreprises», a indiqué Roger Kay, analyste de IDC, qui a fait état d'un bond de 15 % des ventes mondiales de PC par rapport au quatrième trimestre 2002. «C'est pour les plus grands [fabricants] que la récolte a été la plus riche, mais même ceux qui ne vendent pas des produits de marque sont parvenus à se développer», a-t-il ajouté.

Le dernier trimestre de l'année, correspondant à la saison des achats de Noël, est traditionnellement une bonne période pour les groupes tournés vers le grand public, comme Hewlett-Packard (HP). D'après IDC, le succès des ordinateurs portables en Europe a été une des clés de ces bons résultats.

Un tournant

Selon Charles Smulders, vice-président de l'institut spécialisé Gartner, «le quatrième trimestre de 2003 a été un tournant pour plusieurs gros vendeurs de PC désormais dotés d'une gamme de produits faisant la passerelle entre les marchés des ordinateurs et de l'électronique grand public».

Depuis l'automne, Dell a imité Apple en se lançant dans la musique numérique avec un «Jukebox» en ligne et un lecteur-baladeur dédié pour transporter partout les titres téléchargés. HP a lancé la plus grosse campagne publicitaire de son histoire pour promouvoir ses produits axés sur la photographie numérique.

2003 restera ainsi dans les annales comme «l'année où l'industrie du PC et celle de l'électronique grand public ont commencé à sérieusement se concurrencer l'une l'autre», selon les analystes de Gartner. Les géants asiatiques de l'électronique Sony, Samsung ou Toshiba ont vu débarquer dans leurs pattes Dell, HP ou encore Gateway, qui tente par ce biais de se refaire une santé.

L'année qui démarre devrait confirmer cette tendance à gommer les frontières entre informatique et électronique.

«IBM a fait part de signes d'amélioration et dit que 2004 marque le début du prochain cycle de croissance pour la technologie», relève Steven Milunovich, analyste de la banque d'affaires Merrill Lynch, qualifiant en revanche de «plutôt tièdes» les prévisions d'Intel pour le premier trimestre.