Informatique - Les virus ont coûté 55 milliards $US aux entreprises

Singapour - Trend Micro, troisième éditeur mondial de logiciels antivirus, a déclaré hier que les attaques de virus informatiques avaient coûté quelque 55 milliards $US aux entreprises dans le monde en 2003, un chiffre qui augmentera cette année.

Les entreprises ont perdu entre 20 et 30 milliards en 2002, contre 13 milliards en 2001, selon différentes estimations du secteur. «L'impact financier et économique des attaques de virus continuera à s'accroître en 2004», a déclaré à Reuters Lionel Phang, directeur général de Trend Micro, sans donner cependant de chiffre.

Les spams — ces messages publicitaires variés non sollicités — et les virus sur les réseaux se développeront probablement en 2004, a-t-il assuré. «Les spams augmenteront de façon exponentielle et deviendront un vecteur pour les virus et les programmes pirates qui tentent de pénétrer dans les réseaux», a-t-il ajouté.

«Les menaces combinées, qui permettent à un virus d'agir à quatre ou cinq niveaux différents à l'intérieur d'un système, resteront le moyen conventionnel d'attaquer les réseaux.» Phang a donné l'exemple suivant d'une menace combinée: un virus dissimulé dans un spam génère une augmentation du trafic sur le réseau d'une entreprise, obligeant les administrateurs du réseau à bloquer ce courrier électronique.

Tandis que les techniciens tentent de réparer les dégâts, le virus place un programme dans le système qui surveille la saisie sur les touches et dérobe les mots de passe de la société et les ID des utilisateurs.

Vecteur de transmission

Les virus peuvent pénétrer dans les réseaux informatiques par les messageries instantanées, telles que Internet Relay Chat (IRC), ou le service ICQ de Time Warner, a continué Phang. Natasha David, analyste chez IDC, a assuré que le spam deviendrait un des principaux vecteurs de transmission des virus en 2004. «Les spammeurs vont placer des virus et des vers dans les pièces jointes aux courriels, ces [courriers pourris] deviendront davantage qu'une simple nuisance», a-t-elle pronostiqué.

Selon IDC, le marché mondial pour la gestion de la sécurité des contenus, qui comprend les solutions antivirus, les messages de sécurité et les filtres Web, devrait atteindre 6,4 milliards de dollars en 2007, ce qui représente un taux de croissance annuel de 19 %.

Une attaque par mois

L'année dernière, il y avait quasiment une attaque par mois, dont celle de Slammer — ver qui, en janvier dernier, a interrompu les plans de vols des avions, mis hors service les distributeurs de billets de banque et a contraint les fournisseurs d'accès Internet à fermer leur service en Corée du Sud.

En février, le ver Lovegate apparaissait, puis les virus Bugbear et SoBig en juin. Le nombre des attaques entre janvier et juin 2003 a dépassé 70 000, soit environ deux fois plus qu'en 2002, selon les analystes.

«En 2003, entre 20 et 40 nouvelles menaces de virus par jour ont été signalées à Trend Micro», a déclaré Phang.