Même si l'actif cumulé progresse - Fonds: l'année 2003 se solde par des rachats

Malgré un ralliement au deuxième semestre, l'industrie canadienne des fonds d'investissement a évolué en mode de rachats nets l'an dernier, les investisseurs continuant de bouder les fonds d'action. Des rendements positifs, inspirés d'un rebond des marchés depuis le printemps, ont toutefois permis à l'actif cumulé de progresser en 2003.

La situation de ventes nettes de 1,13 milliard observée en décembre — soit les plus élevées sur une base mensuelle depuis mars 2002 — n'aura pas suffi. Selon les dernières statistiques de l'Institut des fonds d'investissement du Canada (IFIC), 2003 se termine avec des rachats nets de près de 607 millions, contre des ventes nettes de 3,36 milliards en 2002. Si un déplacement des fonds du marché monétaire vers les fonds dits à long terme a été comptabilisé, le délestage de 5,9 milliards a été amplifié par des rachats nets de 4,8 milliards dans les fonds d'actions, canadiennes et étrangères, l'an dernier. Ainsi, ce sont les catégories plus défensives (soit les fonds équilibrés, les fonds de revenus et d'obligations et les fonds de dividendes) qui auront dominé l'an dernier, avec des ventes nettes combinées de 9,39 milliards, et ce, malgré l'éveil des marchés boursiers.

Rendements positifs

Le président et chef de la direction de l'IFIC, Tom Hockin, a précisé que «la force des marchés financiers au cours de 2003 a propulsé l'actif de l'industrie à 439 milliards [en hausse de 3,6 % sur les 424 milliards de la fin de 2002], le deuxième chiffre le plus haut à ce jour pour l'industrie». Les rendements positifs ont donc compensé. D'ailleurs, selon Morningstar Canada, 94 % des fonds d'investissement ont affiché une performance positive l'an dernier.

En décembre seulement, la force des marchés boursiers sur la planète a poussé 97 % des fonds en territoire positif, selon les données recueillies sur environ 4800 fonds. Les fonds de ressources naturelles ont connu les gains les plus importants, à 9,1 %, près du triple de la moyenne de 3,4 % enregistrée au cours du mois.

Pour l'ensemble de l'année, la performance moyenne de l'univers de Morningstar Canada a été de 12,4 %. À titre de comparaison, l'indice S&P/TSX de la Bourse de Toronto a bondi de 24,3 % en 2003. Aux États-Unis, le Dow Jones a augmenté de 25,3 % et le Nasdaq, de 50 %.

Le seul fonds qui a connu un recul en décembre est celui des métaux précieux. L'indice de référence a reculé de 3,3 % mais a connu une année en hausse de 46,9 %, la meilleure performance de l'année, appuyée par l'augmentation de 20 % du cours de l'or en 2003.