Microsoft compte sur Windows 10 pour se relancer

Le système d’exploitation Windows 10
Photo: Jeff Chiu Associated Press Le système d’exploitation Windows 10

Berlin — Microsoft a utilisé vendredi le salon de l’électronique IFA de Berlin comme tremplin pour son système d’exploitation Windows 10, avec l’espoir qu’il relancera le marché déprimé de l’ordinateur.

Le géant de Redmond a lancé au milieu de l’été son nouveau système d’exploitation, basé sur l’infonuagique (stockage dématérialisé des données) et adaptable à tous les formats : smartphones, tablettes et ordinateurs.

Les premiers téléphones Windows 10 ne sont pas encore disponibles, et Microsoft a de toute façon pris beaucoup de retard sur ce marché face à Apple et son iOS, et Google et son Android. Mais il est venu faire le service après-vente à l’IFA, le premier grand salon tech où de nombreux ordinateurs incorporant Windows 10 ont été lancés.

« Les appareils [et leur qualité] jouent un rôle clé dans nos ambitions », a expliqué Nick Parker, vice-président de Microsoft, lors d’une conférence ouverte à la fois à la presse et au public.

Par défaut

Nombre de fabricants installent en effet Windows par défaut sur leurs machines. Environ 600 millions de PC dans le monde ont déjà plus de quatre ans, a souligné M. Parker.

« Les opportunités du marché sont basées sur Windows 10 », a-t-il lancé.

Autrement dit, l’espoir chez les constructeurs est que le nouveau système d’exploitation suscitera une vague de renouvellements dans quelques mois, même s’il est téléchargeable gratuitement pendant un an pour les utilisateurs Windows.

« Le marché du PC est en recul cette année, donc ils ont besoin de quelque chose pour le revigorer », observe Annette Zimmermann, une analyste de Gartner.

Déclin des ventes

Ce cabinet spécialisé prévoit un déclin de 4 % des ventes mondiales d’ordinateurs en 2015, à 300 millions d’unités. Un chiffre qui comprend les ordinateurs de bureau, les portables classiques, ainsi que les ultra-portables (très légers et moins puissants) et les nouveaux convertibles 2 en 1, à mi-chemin entre l’ordinateur et la tablette.

« Même si les appareils 2 en 1 croissent, ils ne rattrapent pas pour l’instant le déclin des ordinateurs de bureau et des portables classiques », reprend Mme Zimmermann.

Mais avec l’arrivée d’un système d’exploitation qui se pilote aussi bien au clavier et à la souris qu’en touchant l’écran avec ses doigts, les choses pourraient changer.

Avec Windows 10, les appareils convertibles prennent tout leur intérêt et pourraient redresser le marché des ordinateurs, en recul depuis trois ans. Gartner pronostique un rebond global des ventes de 4 % en 2016, emmené par cette catégorie.

« Nous investissons massivement sur le 2 en 1 », a confirmé M. Parker lors de sa conférence, en accordant dans sa présentation une attention particulière à plusieurs modèles de marques comme Dell, HP ou Lenovo.

Les entreprises qui sont nombreuses à avoir boudé Windows 8, la dernière version du système décriée comme contre-intuitive, pourraient notamment peser dans la balance, selon Mme Zimmermann.

« Windows 8 était un désastre complet. En quelque sorte, tout ce qui est mieux que Windows 8 sera un succès », résume l’analyste.

Si les professionnels se décident à passer à la version 10, alors ils envisageront sûrement de s’équiper de convertibles, ajoute-t-elle.

La machine semble déjà lancée : la demande d’ordinateurs convertibles a augmenté de 53 % sur un an au premier semestre dans le monde, et même de 140 % en Europe de l’Ouest, selon une étude de l’institut allemand GfK, publiée lors de l’IFA.

L’institut se dit lui aussi persuadé que Windows 10 « stimulera une dynamique positive sur le marché de l’ordinateur ».