Laura fermera 15 magasins plutôt que 20

Laura est présente dans toutes les provinces canadiennes à l’exception de l’Île-du-Prince-Édouard.
Photo: Open Grid Scheduler Laura est présente dans toutes les provinces canadiennes à l’exception de l’Île-du-Prince-Édouard.

Boutique Laura fermera cinq magasins de moins que prévu la semaine prochaine, après que certains propriétaires de centres commerciaux eurent accepté de réduire ses loyers et que des fournisseurs eurent offert des rabais significatifs sur certains vêtements pour l’automne.

Le détaillant montréalais procédera le 13 septembre à la fermeture de 15 magasins, selon un document déposé à la Cour supérieure du Québec. Les magasins touchés n’ont pas été identifiés. Les baux de sept autres magasins doivent expirer à la fin de l’année.

Comme plusieurs autres détaillants de mode, Boutique Laura éprouve des difficultés à lutter contre ses grands concurrents internationaux et s’est placée le mois dernier sous la protection de la cour contre ses créanciers.

La société exploite les bannières Laura, Laura Petites, Laura Plus, Laura Plus Petites et Melanie Lynn.

 

L’entreprise prévoyait initialement fermer 20 magasins et demander des réductions de loyers pour 26 autres. Elle a finalement réussi à obtenir des réductions de loyer pour plus de 36 magasins, ce qui lui permettra d’économiser 5,2 millions par année.

Selon Laura, les magasins qui fermeront leurs portes ont contribué à moins de 5 % des revenus d’ensemble de l’entreprise et généraient tous soit des pertes, soit des profits marginaux.

Laura dit s’attendre à obtenir quelque 5 millions en profits bruts supplémentaires grâce aux rabais consentis par ses fournisseurs sur environ 34,5 millions de marchandises d’automne qui sont en vente depuis quelques semaines.

D’autres économies de 1,2 million devraient être réalisées grâce à la décision de fermer ou de réduire la taille des espaces de bureaux dans deux édifices de Laval et à Mississauga, en Ontario.

 

Laura estime qu’elle comptera environ 2000 employés dans ses magasins à travers le Canada, dans son centre de distribution et dans ses bureaux après la mise en place de ces changements, comparativement à 2330 lorsque son réseau comptait 162 magasins.

Laura est présente dans toutes les provinces canadiennes à l’exception de l’Île-du-Prince-Édouard, et elle exploite deux sites de commerce électronique. Environ la moitié de ses magasins se trouvent en Ontario, tandis que le Québec en compte 37.

À voir en vidéo