CanJet suspend ses activités de vols

Le transporteur aérien CanJet a suspendu ses activités de vols mardi, affirmant qu’il redoublait d’efforts pour trouver un plan d’affaires rentable.

Le président de l’entreprise d’Halifax, Stephen Rowe, a précisé que CanJet ne fermait pas boutique mais qu’il avait dû mettre à pied ses derniers 15 pilotes et environ une quarantaine d’agents de bord.

« Nous n’avons simplement pas trouvé un modèle d’affaires avec lequel nous sommes à l’aise, a expliqué M. Rowe lors d’un entretien. Nous allons continuer à chercher. Nous ne fermons pas […] Nous n’avons pas encore abandonné. »

Le transporteur n’exploitait qu’un seul avion de passagers en vertu d’un contrat avec l’agence de voyage Air Transat lorsque la décision de suspendre les activités a été prise. Cependant, la flotte de CanJet compte toujours quatre Boeing 737, selon les termes de baux qui doivent expirer en mai 2016.

La ligne aérienne, une division de IMP Group, se concentre sur les vols nolisés depuis qu’elle a mis fin à son service de vols réguliers, en 2006.

CanJet a offert ses propres forfaits de voyage aux Caraïbes par l’entremise de Canjet Vacations et offrait des services nolisés vers l’Europe l’an dernier, mais M. Rowe a précisé que ces initiatives n’avaient pas connu le succès espéré.


Concurrence féroce
 

Selon M. Rowe, le transporteur pourrait renouer avec les vols réguliers, mais la concurrence avec Air Canada et WestJet représenterait un risque.

« Nous avons fait cela à quelques reprises, a-t-il expliqué. C’est un milieu difficile. »

CanJet avait évoqué la féroce concurrence d’Air Canada et de WestJet au moment d’abandonner les vols réguliers en 2006.

En avril 2014, Air Transat a rompu ses liens avec CanJet en ne renouvelant pas un contrat qu’elle avait avec elle depuis 2009. En vertu de cet accord de cinq ans, Air Transat utilisait les appareils de CanJet pour desservir plus de 20 villes canadiennes et environ 20 destinations de vacances.

Plus tôt cette année, CanJet a mis à pied environ la moitié de ses 100 pilotes et des dizaines d’agents de bord permanents et saisonniers.

À voir en vidéo