Sears réalise un profit malgré un recul des ventes

Hoffman Estates — Les ventes de Sears ont reculé au deuxième trimestre, au moment où l’entreprise laissait de côté les biens ayant une faible marge de profit comme les produits électroniques pour plutôt mettre l’accent sur la recherche de consommateurs loyaux avec des programmes de fidélisation.

Le détaillant a rapporté son premier bénéfice trimestriel en trois ans, appuyé par la vente et la cession de bail de certains de ses édifices. Le président-directeur général de l’entreprise, Edward Lampert, a combiné Sears et Kmart en 2005, environ deux ans après avoir aidé ce dernier à éviter la faillite.

Subissant de plus en plus de pression de la part de Wal-Mart, Target, et autres chaînes, Sears a créé le programme de fidélisation «Shop Your Way». Les membres de ce programme ont contribué à 74 % des ventes du deuxième trimestre pour Sears et Kmart, ce qui n’empêche pas le détaillant de tirer de la patte.

Les revenus sont ainsi passés de 8,01 milliards $US à 6,21 milliards, ce qui représente tout de même une amélioration comparativement aux 5,88 milliards rapportés au premier trimestre. Mais les ventes dans les succursales ouvertes depuis au moins un an — un bon indicateur de la performance d’un détaillant — ont chuté de 10,8 %.

Pour la période s’étant terminée le 1er août, Sears Holding a rapporté 208 millions, ou 1,84 $US par action. À pareille date l’an dernier, l’entreprise faisait état d’une perte de 573 millions, ou 5,39 $US par action.

Ce premier bénéfice trimestriel en plus de trois ans repose sur un gain exceptionnel tirée de la cession de magasins. Au cours du trimestre, Sears a vendu 235 magasins et sa part de 50 % dans des coentreprises avec des exploitants de centres commerciaux au fonds immobilier Seritage Growth Properties pour 2,7 milliards. Selon l’agence Reuters, ce groupe pense tirer un produit net de 1,4 milliard de cette transaction. Sur ce total, il a passé un gain exceptionnel de 508 millions dans ses comptes du deuxième trimestre.

La cession d'actifs immobiliers a permis à Sears de se refaire une trésorerie, désormais à 1,8 milliard contre seulement 250 millions en janvier.