Hausse des excédents chez Desjardins

La présidente et chef de la direction du Mouvement Desjardins, Monique Leroux
Photo: Michaël Monnier Le Devoir La présidente et chef de la direction du Mouvement Desjardins, Monique Leroux

Lévis — Le Mouvement Desjardins a augmenté ses excédents de près de 30 % au deuxième trimestre, attribuant en partie ce résultat à la croissance des revenus d’exploitation et au rendement des filiales d’assurance partout au Canada.

Les excédents avant ristournes aux membres ont été de 629 millions au trimestre clos le 30 juin, alors qu’ils avaient été de 446 millions au trimestre correspondant de 2014. Desjardins a indiqué, mercredi, que la croissance des revenus d’exploitation et « surtout la bonne performance des filiales d’assurance partout au Canada, notamment grâce à l’acquisition des activités canadiennes de State Farm », comptaient parmi les éléments ayant contribué à ce résultat.

Le rendement des capitaux propres a été de 11,4 %, par rapport à 9,9 % à pareille date l’an dernier.

La coopérative établie à Lévis a aussi affiché une croissance de 8,9 % de ses revenus d’exploitation qui atteignent 3,4 milliards. La dotation à la provision pour pertes sur créances s’élève à 103 millions pour le deuxième trimestre de 2015, en hausse de 23 millions, ou de 28,8 %, par rapport au même trimestre de 2014. Cette augmentation découle principalement de la croissance des portefeuilles de prêts et de l’augmentation du taux de pertes de Services de cartes et monétique.

Au 30 juin, l’actif total s’élevait à 250,9 milliards, a indiqué le Mouvement Desjardins.

« Je suis évidemment très satisfaite de ces résultats qui sont le reflet de la forte progression de nos activités au Canada, particulièrement dans le domaine de l’assurance », a dit par communiqué la présidente et chef de la direction, Monique Leroux.

À voir en vidéo