Le DPB contredit les prévisions des conservateurs

Le directeur parlementaire du budget (DPB) prévoit un déficit pour cette année, à Ottawa, et non pas le budget équilibré annoncé par le gouvernement conservateur.

Un rapport du DPB rendu public mercredi se base sur les perspectives les plus récentes publiées par la Banque du Canada ce mois-ci pour faire ses calculs. Il conclut que l’année 2015-2016 se soldera par un déficit de 1 milliard.

Ces prévisions plus sombres sont dévoilées au moment où les partis politiques tentent de vendre leurs politiques économiques aux électeurs à l’approche de l’élection d’octobre.

Dans son budget d’avril dernier, le gouvernement Harper avait prédit un surplus de 1,4 milliard pour cette année. Il prévoyait par ailleurs des surplus de 1,7 milliard en 2016-2017 et de 2,6 milliards en 2017-2018. C’est grâce à ce surplus pour 2015-2016 qu’il a pu mettre en vigueur toute une série de mesures fiscales promises aux citoyens une fois le budget équilibré.

Mais les calculs du DPB indiquent plutôt qu’Ottawa aura un déficit de 1 milliard en 2015-2016, suivi de surplus de 600 millions et de 2,2 milliards pour les deux prochaines années. Ces calculs se sont appuyés sur les récentes perspectives de la Banque du Canada, qui a revu à la baisse, la semaine dernière, ses prévisions de croissance économique pour 2015 à 1,1 %, alors qu’elles étaient de 1,9 % plus tôt cette année. Le DPB a également tenu compte de la baisse du taux directeur et de l’inflation plus élevée du PIB. Le résultat utilise le fonds de contingence annuel de 1 milliard mis de côté pour les imprévus.

L’économie du Canada a connu de meilleurs jours, certains allant jusqu’à se demander si le pays n’avait pas glissé en récession.

L’analyse a été produite par le bureau indépendant à la demande des députés néodémocrate Nathan Cullen et libéral Scott Brison. Les deux députés se sont empressés de commenter les résultats. «Les conservateurs ont tout misé sur l’équilibre du budget tout en coupant dans les services aux Canadiens, mais ils n’ont pas réussi à bâtir une économie équilibrée, et laisseront les Canadiens aux prises avec un autre déficit budgétaire», a dit le député Cullen par communiqué, mercredi. «Ce sont les Canadiens qui paient le prix pour la mauvaise gestion des conservateurs», a-t-il ajouté. Scott Brison affirme quant à lui que le rapport démontre que le gouvernement pourrait s’apprêter à rompre sa promesse d’équilibrer les livres.

«Nous demeurons sur la bonne voie pour atteindre l’équilibre budgétaire en 2015», a déclaré par communiqué le porte-parole principal du premier ministre, Rob Nicol, après le dévoilement du rapport du DPB. Une porte-parole du ministre des Finances Joe Oliver a indiqué que celui-ci n’était pas disponible pour des entrevues mercredi.

Interrogé au sujet du rapport lors d’un point de presse, mercredi après-midi, le ministre de la Sécurité publique, Steven Blaney, a assuré que le gouvernement était toujours «sur le cap d’un retour à l’équilibre budgétaire» et a ajouté que les derniers mois lui indiquaient qu’ils allaient dans la bonne direction, puisque le gouvernement a connu des surplus budgétaires.

«Je regarde les chiffres qu’on a des deux derniers mois et on a connu des surplus importants de plusieurs milliards de dollars, et comme vous le savez, le ministre des Finances, ses projections se sont avérées adéquates pour la dernière année financière alors je suis confiant que nous allons rencontrer notre objectif d’avoir un budget équilibré», a-t-il déclaré.

1 commentaire
  • Yves Corbeil - Inscrit 22 juillet 2015 14 h 38

    M.Harper

    Faut-il vous retournez les cadeaux de Noël d'élection 2015 ou vous allez remboursé avec les fonds du parti et celui des pétrolières qui paient pas trop de taxes dans votre pluss beau coin de pays du stampede.