Sagami-Savoura fermera un site en Estrie

En avril dernier, l’entreprise Serres Sagami a acheté les actifs du producteur de tomates Serres du Saint-Laurent et de sa marque Savoura.
Photo: Leo Nidovich Getty Images En avril dernier, l’entreprise Serres Sagami a acheté les actifs du producteur de tomates Serres du Saint-Laurent et de sa marque Savoura.

Sagami-Savoura cessera la production de tomates sur l’emplacement Danville Un en Estrie, parlant de l’abolition de neuf postes.

Sagami-Savoura a affirmé, mardi, par communiqué, que les activités de production se poursuivront normalement au site Danville Deux, disant ainsi « préserver plus d’une trentaine d’emplois ». Toutes les activités d’emballage sont par ailleurs transférées aux installations de Saint-Étienne-des-Grès, en Mauricie, où, selon la compagnie, « des équipements performants sont sous-utilisés ».

Le président de Serres Sagami, Stéphane Roy, a dit avoir constaté, au moment de l’acquisition des installations de Savoura, que le site de Danville Un était devenu désuet et que des travaux de mise à niveau devraient y être entrepris. Après quelques mois d’activités et de nouvelles vérifications, il a dit avoir déterminé qu’il était impensable de rentabiliser la production de tomates ou même de toutes autres cultures palissées dans ces serres compte tenu de l’aménagement des lieux.

En avril dernier, l’entreprise Serres Sagami a acheté les actifs du producteur de tomates Serres du Saint-Laurent et de sa marque Savoura, qui était en vente depuis le début du mois de mars. L’entreprise des Laurentides assurait alors qu’aucun emploi ne serait éliminé. « Nous cesserons d’y produire des tomates d’ici quelques jours et procéderons à la sortie des plans d’ici la fin août, a indiqué, mardi, M. Roy. La réorganisation en cours aux autres emplacements de l’entreprise permettra de combler les volumes nécessaires à satisfaire les marchés. »

M. Roy a ajouté que des négociations étaient en cours avec un autre promoteur intéressé par un tout autre type de production pouvant s’adapter au contexte des infrastructures actuelles de Danville Un.