La Fed n’est pas encore prête à relever ses taux

Washington — La Réserve fédérale (Fed) a besoin de plus d’informations sur la santé de l’économie américaine avant de se décider à relever ses taux directeurs, selon le compte-rendu publié mercredi de sa réunion de la mi-juin.

« Plusieurs participants ont souligné qu’ils auraient besoin, afin de déterminer le moment de commencer la normalisation de la politique [monétaire], de plus d’informations indiquant que la croissance économique se renforce », selon les minutes de la réunion du Comité politique monétaire de la Fed des 16 et 17 juin.

Depuis 2008, la Réserve fédérale maintient ses taux directeurs proches de zéro pour soutenir l’activité mais songe désormais à commencer à les relever à mesure que l’économie américaine s’améliore. Le calendrier exact de cette première hausse reste toutefois incertain et fait l’objet de nombreuses spéculations sur les marchés, inquiets de la fin de l’ère de « l’argent pas cher ».

Selon ces minutes, la Fed a encore besoin de s’assurer que les conditions du marché du travail ont continué à s’améliorer et que l’inflation revient vers l’objectif annuel de 2 %. Le taux de chômage aux États-Unis se rapproche du plein emploi (5,3 % en juin) mais la hausse des prix à la consommation reste, elle, bien en deçà de l’objectif de la Fed (+0,2 % en un an en avril).

Ces minutes relèvent une nouvelle fois des divergences d’appréciation au sein de la Fed sur la hausse des taux. Certains participants ont ainsi estimé que les conditions d’un premier relèvement étaient réunies ou qu’elles le seraient rapidement et ont mis en garde contre le risque de prolonger trop longtemps la période de taux zéro. « [Cela] pourrait conduire à une hausse non souhaitable de l’inflation et pourrait avoir un impact négatif pour la stabilité financière », ont ainsi estimé ces participants.

La présidente de la Fed, Janet Yellen, a plusieurs fois indiqué qu’elle était favorable une hausse des taux d’ici à la fin de l’année afin d’éviter une surchauffe de l’économie.

À voir en vidéo