Alliance irlando-québécoise pour acquérir l’entreprise manufacturière IPL

La Caisse de dépôt et placement du Québec, présidée par Michael Sabia, a injecté 50 millions.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir La Caisse de dépôt et placement du Québec, présidée par Michael Sabia, a injecté 50 millions.

Trois investisseurs institutionnels se sont associés à la multinationale One51 afin d’acquérir l’entreprise manufacturière québécoise IPL, dont le siège social se trouve à Saint-Damien, pour un montant de 280 millions.

Au total, la société irlandaise injecte 90 millions, alors que la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) allonge 50 millions. La contribution du Fonds de solidarité FTQ est de 30 millions et celle d’Investissement Québec, de 10 millions.

Le montage financier de cette transaction, annoncée vendredi, est complété par 100 millions en financement bancaire.

« IPL est […] bien alignée avec notre plan stratégique et nous permettra de croître et d’étendre notre offre de produits, tout en rejoignant de nouveaux marchés à l’international », a souligné le président et chef de la direction de One51, Alan Walsh.

Fondée en 1939, IPL se spécialise dans la fabrication et la mise en marché de 400 produits moulés dans les domaines de l’emballage, de la manutention et de l’environnement pour les secteurs alimentaire et industriel.

Elle emploie plus de 800 personnes et exploite des installations à Saint-Damien, Edmundston, au Nouveau-Brunswick, ainsi qu’à Lee’s Summit, dans l’État du Missouri, aux États-Unis.

Au terme de la transaction, One51 détiendra une participation de 67 % dans IPL. Celle de la Caisse sera de 22 %, alors que celle du Fonds de solidarité FTQ atteindra 11 %.

Le Fonds d’investissement Novacap — qui avait fait l’acquisition d’IPL en 2010 avec le Fonds de solidarité FTQ — vend également la participation de 70 % qu’il détient dans la société de Saint-Damien.

Un porte-parole du Fonds, Patrick McQuilken, a fait savoir que la participation du groupe diminuait dans le cadre de cette transaction, ajoutant qu’elle demeurait avantageuse pour ses actionnaires.

« L’arrivée d’un tel partenaire stratégique accélérera la croissance internationale d’IPL », a pour sa part observé le premier vice-président, Québec, de la CDPQ, Christian Dubé, par voie de communiqué. Il a également rappelé que la multinationale irlandaise avait choisi la province pour développer sa plateforme nord-américaine.

Établie à Dublin, One51 se spécialise dans les secteurs des services environnementaux et des matières plastiques spécialisées. Elle détient également des actifs dans le secteur de l’énergie renouvelable et est présente en Irlande, au Royaume-Uni ainsi qu’en Chine.

À voir en vidéo