Des Tchèques se joignent au recours contre Wal-Mart

Prague — Un recours collectif contre Wal-Mart prend de l'ampleur aux États-Unis.

Des dizaines de Tchèques et d'autres travailleurs étrangers envisagent de joindre la poursuite lancée par des employés d'entretien qui travaillaient en sous-traitance dans des magasins Wal-Mart américains sans détenir les papiers appropriés.

Au total, 245 étrangers en provenance de 18 pays ont été détenus dans une vingtaine d'États américains, après que les autorités eurent déterminé qu'ils étaient des travailleurs illégaux.

Neuf Mexicains

La requête en recours collectif, menée par l'avocat James Linsey, a été déposée au nom de neuf Mexicains, le 10 novembre dernier. Les avocats prévoient faire perdre des millions de dollars à Wal-Mart. Un site Internet en plusieurs langues a été créé pour faciliter la communication avec d'autres travailleurs qui se sentent floués.

Me Linsey accuse Wal-Mart de participation à une entreprise criminelle utilisant des sous-traitants pour violer les droits civiques et salariaux des sans-papiers embauchés pour nettoyer ses magasins.

Pour sa part, Wal-Mart soutient qu'elle n'est pas responsable de la gestion douteuse des sous-traitants avec qui elle fait affaire.