Automobile - Nouveautés: De grands souliers à chausser

Aston Martin DB9
La DB9 se pose en rivale avouée de la Porsche 911. Pour Aston Martin, cela signifie de descendre en gamme tout en augmentant la production.
Il n'est pas exagéré de dire que l'arrivée de la nouvelle DB9 est d'une importance cruciale pour cette marque anglaise mythique, dont l'histoire comporte plusieurs zones de turbulences. De ce côté, c'est beaucoup plus stable, depuis l'intégration à la grande famille Ford, en 1987. La DB9 a de grands souliers à chausser, puisqu'elle succède à la non moins mythique DB7, qui aura constitué le plus gros succès commercial de la firme de Newport-Pagnell. Autre grosse commande, et non la moindre, la DB9 se pose en rivale avouée de la Porsche 911. Pour Aston Martin, cela signifie de descendre en gamme tout en augmentant la production. Mais force est d'admettre qu'on n'a pas lésiné sur les moyens: la DB9 est aussi spectaculaire au coup d'oeil que sous le capot. Pour affronter les Porsche 911, Ferrari 360 Modena et Lamborghini Gallardo, cette GT britannique mise sur un V12 de six litres, dont la puissance maximale atteint 450 chevaux. Rien que ça...

***
Audi A6
Au menu de la nouvelle Audi A6: un nouveau V6 de 233 chevaux et un V8 de 275 chevaux. Et une variété incomparable de boîtes de vitesses. Évidemment, la transmission intégrale quattro est de la partie.

Même si ses grandes lignes s'inspirent du modèle actuel, le style de la prochaine A6 portera la signature des créations futures de la marque aux anneaux. Comme le veut la tendance dans les hautes sphères de l'automobile, la carrosserie fera largement appel à l'aluminium. Comme ses consoeurs germaniques, elle sera bardée d'accessoires dernier cri de sécurité active et passive, ainsi que du nec plus ultra en matière d'assistance électronique au pilotage (direction active, suspension hydropneumatique, phares orientables et tutti quanti). Côté moteurs, l'alimentation se fera via l'injection directe. Au menu: un nouveau V6 de 233 chevaux et un V8 de 275 chevaux. Et une variété incomparable de boîtes de vitesses: manuelle à cinq ou six rapports, automatique avec mode séquentiel (Tiptronic), à variation continue (Multitronic), ainsi que la très attendue boîte DSG à double embrayage. Évidemment, la transmission intégrale quattro est de la partie.

***

BMW X3

La firme bavaroise s'attaque maintenant au créneau des VUS compacts de luxe avec le X3.

Chez BMW, on est déjà en «mode 2005», avec l'arrivée prévue de deux nouveaux modèles. De plus, la Série 5 vient tout juste d'être renouvelée. S'ajouteront, au cours des prochains mois, les superbes coupés Grand tourisme de la Série 6, ainsi qu'un nouveau VUS, le X3, qui se positionne tout juste en dessous du X5. Encouragée par le succès de ce dernier, la firme bavaroise s'attaque maintenant au créneau des VUS compacts de luxe avec le X3. Celui-ci n'a pour l'instant qu'un seul véritable adversaire, soit le Land Rover Freelander. Mais parions que d'autres marques de luxe planchent déjà sur des nouveaux modèles qui viendront jouer dans ce segment... Sous le capot du X3, on retrouve par ailleurs deux motorisations à six cylindres en ligne, bien connus des amateurs de «Béhème»: 2,5 litres (184 chevaux) et trois litres (225 chevaux). Gros succès à l'horizon.

***

Subaru Legacy

La toute nouvelle Subaru Legacy aura droit à un six cylindres à plat.

La Legacy aura 15 ans l'an prochain. Pour célébrer dignement cet anniversaire, elle s'offre une refonte complète. Millésimée 2005, la prochaine génération devrait arriver au cours des prochains mois — mai ou juin, disent nos espions. Chose certaine, elle est attendue de pied ferme car le modèle actuel commence à souffrir de la comparaison avec les autres berlines intermédiaires japonaises (Accord, Altima, Camry, Mazda 6). Contrairement à celles-ci, la Legacy ne peut recevoir de motorisations à six cylindres. Non seulement a-t-on corrigé le tir, mais on a mis le paquet: la nouvelle Legacy aura droit à un six cylindres à plat — de type Boxer comme le veut la tradition maison — et sa puissance oscillera autour de 250 chevaux, ce qui en ferait la plus puissante de sa catégorie. La motorisation de série demeurera le quatre cylindres — à plat, lui aussi — de 2,5 litres (170 chevaux). On annonce également le retour du turbo sous le capot d'une Legacy, ce qui ne s'était pas vu depuis la première génération. La puissance serait à peu près la même que celle du six cylindres, mais le couple serait supérieur. La bonne nouvelle, c'est que cette berline a perdu du poids, malgré des dimensions accrues, grâce à l'utilisation de matériaux tels l'aluminium. Si sa carrosserie ne révolutionne en rien les standards esthétiques, sa présentation intérieure gagne en prestance. La prochaine Legacy sera en effet plus raffinée, plus cossue et mieux équipée que sa devancière. Et elle sera toujours la seule de sa catégorie à offrir le rouage intégral.

***

Volvo S40

Pour la première fois, grâce à la S40, une Volvo repose sur un châssis Ford.

Disons-le franchement: la Volvo S40 est un échec commercial. Moins de 600 exemplaires ont trouvé preneur au Québec, en 2002, et les chiffres de l'an dernier ne sont pas plus reluisants. C'est donc un euphémisme d'affirmer que les concessionnaires attendent avec impatience sa remplaçante. Ils ne devraient pas être déçus car la nouvelle S40 semble beaucoup mieux armée pour affronter des adversaires aussi redoutables que les BMW Série 3, Mercedes Classe C et Audi A4, pour ne nommer qu'elles. Le style s'apparente à celui des S60 et S80, ce qui, en soi, est une bonne nouvelle. Mais la véritable révolution est indécelable à l'oeil: pour la première fois, une Volvo repose sur un châssis Ford. Parlons plutôt de plateforme commune, car elle sert également de base à la Mazda 3 et à la prochaine génération de Ford Focus. Sous le capot, le quatre cylindres turbocompressé cédera sa place à un cinq cylindres atmosphérique de 2,5 litres. La puissance sera la même (170 chevaux), mais le raffinement mécanique sera supérieur, dit-on. Parions qu'une version plus puissante est déjà en préparation, afin que la nouvelle S40 puisse rivaliser avec les BMW 330 et Mercedes 320, qui franchissent le cap des 200 chevaux. Mais, surtout, la nouvelle S40 sera plus spacieuse. Bonne chose, quand on sait que la piètre habitabilité de sa devancière est en bonne partie responsable de ses ventes timides.