Strateco se met à l’abri de ses créanciers

Une ordonnance initiale a été émise mardi à l’égard de Ressources Strateco par la Cour supérieure, en vertu de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies (LACC). « Le refus du gouvernement du Québec d’accorder le certificat d’autorisation nécessaire pour la poursuite du projet Matoush a placé Strateco dans une situation où il est devenu impossible d’intéresser des investisseurs au projet. À l’heure actuelle, Strateco n’est plus en mesure de respecter ses engagements financiers », a souligné Strateco. Son principal « actif » est sa poursuite judiciaire de 190 millions contre le gouvernement du Québec. Dans le cadre du processus entamé sous la LACC, la minière entend demander l’approbation d’un financement intérimaire qui lui permettra de continuer cette poursuite.

À voir en vidéo