Une vente de 276 millions - Emergis se retire de la santé aux États-Unis

Toronto - La direction de BCE Emergis, spécialiste du commerce électronique, a annoncé hier la vente de ses activités américaines dans le secteur des soins de santé, une transaction qui entraînera des frais de restructuration et une révision à la baisse des attentes financières pour 2003 et 2004.

La firme new-yorkaise MultiPlan versera 276 millions au comptant à la filiale du géant montréalais des télécoms BCE dans le cadre de la transaction qui impliquera le transfert d'environ 400 employés américains. MultiPlan, une entreprise privée, se spécialise dans le traitement des réclamations pour les compagnies d'assurances.

BCE Emergis espère maintenant renforcer ses activités comme fournisseur de services en ligne au Canada et rentabiliser ses activités américaines. La compagnie cherchera des occasions d'investissement dans les secteurs des solutions électroniques en santé au Canada et en finance.

«Cette transaction nous aidera à mieux concentrer nos efforts dans les domaines où nous possédons une expertise et des compétences de base uniques dans la réclamation, le paiement, le traitement des prêts et les services de sécurité connexes», a indiqué Tony Gaffney, président et chef de la direction de BCE Emergis.

Conséquemment à la transaction, les dirigeants d'Emergis revoient leurs prévisions financières pour 2003 et 2004 qui avaient été publiées le mois dernier à un moment où la compagnie songeait à vendre ses activités américaines dans les soins de santé. BCE Emergis s'attend dorénavant à déclarer une perte entre 1,03 $ et 95 ¢ par action pour l'exercice 2003 terminé le 31 décembre. La direction prévoyait précédemment un profit par action qui devait se situer entre 20 ¢ et 28 ¢.

Emergis révise aussi à la baisse, d'environ 35 %, ses prévisions de revenus pour 2003. Au lieu des 470 à 490 millions, l'entreprise s'attend à 305 à 315 millions. Pour 2004, les prévisions de revenus sont aujourd'hui entre 240 et 270 millions, alors qu'elles étaient de 390 à 430 millions avant la transaction. La cible de bénéfice par action de 22 ¢ à 30 ¢ a été effacée pour faire place à une perte qui oscillera entre 0 ¢ et 8 ¢ par action pour 2004.

En plus du transfert de près du tiers de l'effectif chez MultiPlan, il est très probable que des compressions surviennent chez Emergis, alors que les dirigeants tenteront de réduire davantage les frais d'exploitation.

BCE Emergis devra par ailleurs inscrire des frais spéciaux de restructuration à ses états financiers de 45 à 50 millions pour le quatrième trimestre qui vient de se terminer, dans le cadre d'une réévaluation de certains éléments d'actif.

Des frais de 77 millions seront aussi inscrits en rapport avec les activités américaines, principalement en raison de la valeur de la devise. De plus, une radiation d'actifs de 18 millions apparaîtra au bilan.

Le titre de BCE Emergis a gagné près de 7 %, soit 36 ¢, hier à la Bourse de Toronto, pour terminer la semaine à 5,86 $.