Construction: un système à améliorer

Le nouveau système de placement de main-d’oeuvre de la Commission de la construction du Québec n’est « pas optimal ». Il devrait être modifié pour qu’une seule liste de travailleurs — sans mention de l’allégeance syndicale — soit transmise aux entrepreneurs qui ont besoin de main-d’oeuvre, recommande le Comité de vigie formé de l’ancienne présidente de la CSN, Claudette Carbonneau, et de deux anciens ministres du Travail, Jean Cournoyer et Matthias Rioux. « Ne pas le faire, c’est laisser perdurer des sources de tensions et de rivalités intersyndicales malsaines, ainsi qu’une concurrence tout à fait contre-productive entre la liste produite par la CCQ et celles émanant des titulaires de permis », écrivent-ils. D’autres sujets d’intérêt pour les syndicats sont énumérés dans le rapport, comme la formation, la productivité, la santé et la sécurité, la lutte contre le travail au noir.