GE annonce un vaste plan de réorganisation

New York — Le conglomérat industriel américain General Electric a annoncé vendredi un vaste plan de recentrage sur ses activités industrielles passant notamment par la vente par sa filiale financière, GE Capital, de 26,5 milliards de dollars d’actif immobilier.

Le groupe, qui prévoit une charge nette de 16 milliards au premier trimestre dans le cadre de ce plan de réorganisation, met aussi en place un nouveau programme de rachats d’actions pouvant atteindre 50 milliards.

« C’est une étape majeure de notre stratégie pour concentrer GE autour de ses avantages compétitifs », a commenté le p.-d.g. du groupe, Jeff Immelt, en évoquant les activités industrielles et technologiques de l’entreprise. Le nouveau plan peut « potentiellement permettre aux investisseurs de récupérer plus de 90 milliards d’ici 2018 en dividendes, rachats d’actions et grâce à Synchrony Exchange », la filiale bancaire du groupe introduite en Bourse en juillet 2014, précise un communiqué.

La vente d’actifs immobiliers de GE Capital se justifie par des conditions de marché particulièrement favorables actuellement, souligne le document. Le fonds Blackstone et la banque Wells Fargo vont acquérir pour quelque 23 milliards de cet actif. Environ 4 milliards d’actifs immobiliers commerciaux seront cédés à d’autres acheteurs.

GE prévoit qu’en 2017, après la cession de ces biens, environ 90 % de ses bénéfices seront générés par ses activités industrielles, contre 58 % en 2014. La charge de 16 milliards au premier trimestre ne devrait pas peser outre mesure sur les résultats de l’entreprise, qui anticipe toujours un bénéfice opérationnel par action de 1,10 $US à 1,20 $US, ce qui correspond à une croissance « solide à deux chiffres ».

À voir en vidéo