Changement de vitesse

Un visiteur prend une photo à l’aide de son téléphone à l’ouverture du Congrès mondial de la téléphonie mobile qui se déroule à Barcelone, en Espagne.
Photo: LLuis Gene Agence France-Presse Un visiteur prend une photo à l’aide de son téléphone à l’ouverture du Congrès mondial de la téléphonie mobile qui se déroule à Barcelone, en Espagne.

Les groupes de télécommunications se sont lancés dans la course pour déployer un nouveau réseau à très haut débit, la 5G, avec l’objectif d’ici 2020 de connecter encore plus d’objets à Internet.

La dernière génération de standard pour la téléphonie mobile, la 4G, est encore en cours de déploiement en Europe et aux États-Unis, mais dirigeants et régulateurs réunis depuis lundi à Barcelone pour le Congrès mondial de la téléphonie mobile pensent déjà à l’avenir.

La 4G permet déjà de surfer plus vite sur internet depuis son téléphone portable par rapport à la 3G ou de regarder des vidéos en haute définition. La génération suivante offrirait des vitesses de téléchargement jusqu’à 1000 fois plus rapides, selon l’association GSMA, regroupant près de 800 opérateurs dans le monde.

La 5G permettrait aussi de relier des milliards d’objets à internet, de visionner des films en ultra-haute définition et de répondre à l’augmentation constante de la consommation de données par les utilisateurs de téléphones intelligents. Korean Telecom a promis mardi à Barcelone de déployer ce réseau nouvelle génération dès les Jeux olympiques d’hiver organisés en Corée du Sud, à Pyeongchang en 2018.

Rêve de science-fiction pour les besoins du marketing, ou réalité prochaine? Les fabriquants assurent même que les connections ultra-rapides et plus fiables offertes par la 5G permettront à des voitures sans conducteur de s’insérer dans le trafic en communiquant entre elles. «À l’avenir, on pourra abandonner le permis de conduire et les voitures deviendront des bureaux ambulants», a assuré le dirigeant de Korea Telecom, Chang-Gyu Hwang.

Pour Ken Hu, vice-président du géant chinois des télécoms Huawei, la 5G permettra qu’une voiture sans conducteur freine à temps en cas d’accident, en transmettant des informations en une milliseconde.

En attendant, les opérateurs doivent s’entendre sur un standard commun et construire les infrastructures nécessaires. Les analystes du cabinet Boston Consulting Group chiffrent à 3600 milliards d’euros les sommes que devront dépenser les groupes de télécommunications en recherche et en investissements réseaux dans la 5G d’ici 2020.

L’Union européenne à mis en place un partenariat public privé avec des entreprises du secteur du monde entier, doté en tout de 3,7 milliards d’euros. Bruxelles espère que les Européens pourront ainsi rattraper le retard déjà pris sur les Américains et les Asiatiques dans le déploiement de la 4G, dix fois plus puissante que la 3G.

Le commissaire européen en charge de l’Économie numérique, Günther Oettinger, a indiqué mardi à Barcelone que l’Union européenne souhaitait signer des accords avec le Japon, la Chine et les États-Unis pour coopérer dans la recherche sur la 5G, après en avoir déjà conclu avec la Corée du Sud.

«Avec la 5G, l’Europe a une grande chance de réinventer le paysage de son industrie de télécommunications», a-t-il assuré. Selon lui, cette technologie pourrait permettre un jour de connecter 7 milliards d’objets intelligents à Internet. Ainsi, en Asie, la Corée du Sud a investi à elle seule 1,6 milliard de dollars pour se doter de la 5G, tandis que le Japon espère être équipé d’ici les Jeux olympiques d’été en 2020.

Parmi les entreprises, les Asiatiques «Samsung, LG, Huawei, tous les grands, sont en train de tester les équipements qui pourraient être connectés en 5G», explique à l’AFP Kevin Curran, spécialiste en informatique de l’université d’Ulster. «Mais à l’heure actuelle il est très difficile de prédire quels seront les équipements utilisés dans six ou sept ans.»

Parmi les autres applications possibles: télécharger un film en quelques secondes, contre une heure pour la 3G et sept minutes pour la 4G.

À voir en vidéo