Le Nasdaq termine la séance au-dessus de 5000 points

New York — Wall Street a fini en hausse lundi, une décision monétaire chinoise et une série de fusions et acquisitions donnant l’énergie nécessaire au Dow Jones (+0,9 %) pour battre un record de clôture et au Nasdaq (+0,9 %) pour dépasser les 5000 points, du jamais vu depuis l’éclatement de la bulle technologique.

Selon des résultats définitifs, l’indice vedette Dow Jones a pris 155,93 points à 18 288,63 points, un niveau jamais vu en clôture, et le Nasdaq, à dominante technologique, 44,57 points à 5008,10 points, finissant au-dessus de 5000 points pour la première fois depuis le 10 mars 2000.

L’indice élargi S&P 500, très surveillé par les investisseurs, a gagné 0,6 %, soit 12,89 points, à 2117,39 points, là aussi un record de clôture.

« L’événement du jour, c’est le passage du Nasdaq au-dessus des 5000 points », a résumé Peter Cardillo, de Rockwell Global Capital. « C’était une séance enthousiasmante pour l’indice, pour qui de nouveaux records sont à portée de main quinze ans après les précédents, mais cette fois sur une base solide. » En clôture, le Nasdaq n’a jamais dépassé les 5048,62 points qu’il avait atteints le 10 mars 2000. Frappé par l’éclatement de la bulle technologique, l’indice s’était ensuite effondré pour finir l’année 2000 autour de 2500 points avant de tomber jusqu’à 1114,11 points fin 2002.

Contrairement à l’époque de ses précédents records, pendant laquelle de nombreuses entreprises technologiques enregistraient des valorisations boursières très disproportionnées par rapport à leurs bénéfices, le Nasdaq est désormais dominé par des groupes comme Apple, capables de générer des profits très élevés. « On s’attend à ce que le secteur technologique enregistre cette année une hausse moyenne de 7 % de ses bénéfices », a rapporté Sam Stovall, de Standard and Poor’s Capital IQ. « Par contre, on n’attend qu’une progression de 1,3 % au sein du S&P 500. »