WIND Mobile dans la course au spectre

WIND Mobile participera aux prochaines enchères de spectre sans fil, contrairement à janvier 2014 lorsque sa société mère de l’époque avait refusé d’avancer le financement nécessaire.

WIND, qui a récemment été rachetée pour environ 300 millions par un groupe d’investisseurs incluant son fondateur, Anthony Lacavera, va donc prendre part ce printemps à la vente de spectre AWS-3 et de celui de 2500 MHz.

« Le gouvernement canadien a pris des mesures pour s’assurer que le précieux spectre va améliorer la concurrence partout au pays »,a écrit WIND dans un communiqué. La compagnie faisait ainsi référence au fait qu’Ottawa a mis de côté 60 % du spectre SSFE-3 à l’intention des « nouveaux joueurs », une catégorie qui comprend aussi Vidéotron.

Un autre fournisseur, Mobilicity, qui évolue sous la supervision des tribunaux, a récemment réussi à récolter suffisamment de fonds pour pouvoir participer aux enchères de spectre SSFE-3. Les compagnies souhaitant participer ont jusqu’à aujourd’hui pour se manifester et transmettre un dépôt.

La première vente aux enchères, organisée en 2008, avait permis la création d’une nouvelle concurrence et à Ottawa de récolter des revenus d’environ 4,2 milliards. Les nouveaux joueurs, WIND, Public Mobile et Mobilicity, ont cependant traversé des années difficiles.

Vidéotron, de son côté, ne cache pas son souhait de prendre de l’expansion dans le secteur sans fil à l’extérieur du Québec.

À voir en vidéo