De riches clients de Morgan Stanley victimes d’un vol de données personnelles

New York — Un employé de la banque d’affaires américaine Morgan Stanley a volé des données personnelles de centaines de milliers de clients, dont près d’un millier ont été publiées sur Internet, a annoncé lundi l’établissement.

L’employé, dont ni le nom ni les fonctions n’ont été dévoilés, a été aussitôt licencié, ajoute la banque dans un communiqué.

Il se serait emparé illégalement des informations (numéros de compte, noms) d’environ 350 000 clients, a précisé la banque.

Les personnes concernées représentent 10 % des clients de l’activité de gestion de fortune de Morgan Stanley.

Morgan Stanley avait indiqué un peu plus tôt, dans un communiqué, que les données d’environ 900 clients s’étaient retrouvées « brièvement » sur Internet avant que la banque ne les retire.

Toutefois, les données volées ne comprennent ni les mots de passe ni les numéros de sécurité sociale, assure la banque.

 

L’incident a été signalé aux autorités et aux régulateurs avec lesquels Morgan Stanley dit collaborer dans le cadre d’une enquête visant à faire la lumière sur cette affaire délicate pour sa réputation.

En 2011, Morgan Stanley avait déjà perdu les informations sur la situation fiscale de quelque 34 000 clients, après la disparition d’un CD dans lequel elles étaient stockées.

À voir en vidéo