Plusieurs tarifs haussés depuis le 1er janvier

Le prix à la pompe augmente de deux cents le litre à cause de la mise en place du marché du carbone.
Photo: Michaël Monnier Le Devoir Le prix à la pompe augmente de deux cents le litre à cause de la mise en place du marché du carbone.

Plusieurs augmentations de tarifs et de taxes sont entrées en vigueur le jour du Nouvel An.

Le ministre des Finances du Québec, Carlos Leitão, a annoncé dans sa mise à jour économique une hausse de 4 % de la taxe sur les primes d’assurance automobile.

Le permis de conduire d’un conducteur qui n’a perdu aucun point d’inaptitude augmente de 1,35 $.

Le prix de l’essence augmente de deux cents le litre en raison de la mise en place du marché du carbone. Il s’agit d’une facture refilée par les distributeurs de produits pétroliers et gaziers qui devront acheter des crédits carbone.

À Montréal et Laval, les tarifs pour utiliser les transports en commun augmentent. Dans la métropole, la carte mensuelle de la Société de transport de Montréal (STM) grimpe de 2,50 $. Les usagers de la Société de transport de Laval (STL) paieront en moyenne 3 % de plus en 2015. La carte mensuelle du Réseau de transport de Longueuil d’un citoyen ordinaire augmente de 2,50 $ également, pour atteindre 92,50 $. Ceux de l’Agence métropolitaine de transport (ATM) paieront entre 2,50 $ et 7,00 $ de plus, selon l’endroit de leur résidence.

Hydro-Québec propose à la Régie de l’énergie une augmentation de 3,9 % du coût de l’électricité dès le 1er avril. La décision de la Régie sera connue prochainement.

Les taxes scolaires seront à la hausse, tout comme les taxes municipales pour bien des citoyens, dont ceux de Montréal, de Québec, de Trois-Rivières, de Longueuil et de Baie-Saint-Paul, sans oublier Saint-Augustin-de-Desmaures, qui connaîtra une hausse de 25 %.

Du côté de Postes Canada, l’envoi de colis augmente de 4,2 % en moyenne.

Des chercheurs de l’Université Guelph en Ontario prévoient une hausse moyenne de 2,4 % du prix des aliments en 2015.

À voir en vidéo