Couche-Tard achète l’américain The Pantry pour 1,7 milliard $US

La clôture de la transaction entre les deux sociétés est prévue pour la première moitié de l’exercice 2015.
Photo: Olivier Zuida Le Devoir La clôture de la transaction entre les deux sociétés est prévue pour la première moitié de l’exercice 2015.

Alimentation Couche-Tard a réalisé sa plus importante acquisition aux États-Unis en plus de 10 ans en mettant la main sur l’exploitant de dépanneurs The Pantry pour un montant de 1,7 milliard $US, incluant la dette.

Cette transaction permettra à la société établie à Laval d’ajouter quelque 1500 établissements situés dans 13 États du sud des États-Unis à son réseau.

L’entreprise québécoise exploite un des plus grands réseaux de magasins d’accommodation en Amérique du Nord pour les enseignes Couche-Tard et Mac’s au Canada ainsi que Circle K au sud de la frontière. La présence américaine d’Alimentation Couche-Tard s’était accentuée de façon significative lorsque la société québécoise avait mis la main en 2003 sur les 2000 établissements de la bannière Circle K, détenue à l’époque par Conocco-Phillips.

Le détaillant explique que l’acquisition de The Pantry — qui exploite principalement la bannière Kangaroo Express — accroîtra sa présence dans les États du sud-est des États-Unis et la région du golfe du Mexique.

Selon Peter Sklar, de BMO Marchés des capitaux, cette transaction pourrait permettre à Alimentation Couche-Tard de réaliser des synergies de plus de 75 millions en plus de faire grimper de 20 ¢ son profit par action.

Après avoir été en mesure de réduire sa dette à la suite de l’acquisition européenne de Statoil Fuel Retail, réalisée en 2012 au montant de 2,8 milliards $US, l’entreprise québécoise était à la recherche de nouvelles cibles.