Robert Dépatie arrive au Groupe St-Hubert

Robert Dépatie
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Robert Dépatie

Laval — Après avoir piloté le conglomérat Québecor, Robert Dépatie fait le saut dans le secteur de la restauration, où il occupera les fonctions de président et chef de la direction du Groupe St-Hubert.

L’annonce a été confirmée mercredi par le président du conseil d’administration de l’entreprise qui exploite les rôtisseries St-Hubert, Jean-Pierre Léger. M. Dépatie, qui a été à la tête de Québecor pendant moins d’un an, avait quitté ses fonctions en avril dernier, citant des raisons de santé. Il occupera ses nouvelles fonctions à compter du mois de février.

Ce dernier n’est pas étranger au secteur du détail, puisqu’il a oeuvré chez Heinz Canada ainsi que Planters/Le Marquis avant d’arriver chez Vidéotron, une filiale du conglomérat établi à Montréal.

M. Léger a vanté le passage de 10 ans de M. Dépatie au sein du câblodistributeur, où les revenus sont entre autres passés de 800 millions à 2,25 milliards en plus de créer plus de 4000 emplois.

Qualifiant sa nouvelle acquisition de « visionnaire », M. Léger a affirmé, par voie de communiqué, que l’embauche de M. Dépatie devrait assurer la pérennité du Groupe St-Hubert en plus de mener l’entreprise vers de « nouveaux sommets ». Le réseau des rôtisseries St-Hubert comprend plus de 100 établissements au Québec, en Ontario et au Nouveau-Brunswick, alors que le Groupe St-Hubert, fondé en 1951, compte plus de 10 000 employés répartis au sein de ses divisions de la restauration et de l’alimentation.