Le ministre des Finances jouera de prudence

Le ministre des Finances, Carlos Leitão
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Le ministre des Finances, Carlos Leitão

Le ministre des Finances, Carlos Leitão, a choisi de présenter sa mise à jour économique et financière après la fermeture des marchés boursiers, mardi à 16 heures, ce qui indique qu’en plus de faire le point sur l’état actuel des finances publiques, il annoncera des changements touchant des mesures fiscales. Mais il agira avec modération.

C’est à la fin du mois que Carlos Leitão attend le rapport de la Commission d’examen sur la fiscalité québécoise, présidée par le fiscaliste Luc Godbout, mais le ministre en connaît déjà les grandes lignes.

Le gouvernement Couillard a donné comme mandat à cette commission de trouver la façon de réduire les dépenses fiscales du gouvernement de 650 millions, principalement du côté des crédits d’impôt aux entreprises, ce qui s’ajoute à la coupe paramétrique de 20 % de ces crédits d’impôt, ou 270 millions, décrétée dans le dernier budget. Or on a appris que le ministre montrera prudent dans cet exercice d’élagage puisqu’il veut absolument éviter de ralentir l’économie québécoise, qui est poussive, ou de nuire à des secteurs clés, comme l’aéronautique et les jeux vidéo.

À la suite de la diminution de 20 % des crédits d’impôt, le milieu des affaires a exercé un important lobby auprès du gouvernement pour qu’il revoie sa décision, et surtout pour qu’il ne sabre pas davantage. Le mois dernier, le maire de Montréal, Denis Coderre, aux côtés du président de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, Michel Leblanc, du président du conseil de Tourisme Montréal, l’ex-ministre des Finances, Raymond Bachand et de la présidente de Montréal International, Dominique Anglade. Le maire s’était insurgé contre une « approche mur à mur » et avait souligné l’importance des « grappes qui fonctionnent » comme les jeux vidéo, l’aéronautique, les technologies de la santé et les effets spéciaux pour les productions cinématographiques.

D’une façon générale, le ministre des Finances voudra livrer le message suivant : le gouvernement est en bonne voie de réaliser son objectif d’atteindre l’équilibre budgétaire en 2015-2016 et le redressement structurel est bien amorcé, bien qu’un bout de chemin reste à faire.

Sur le plan financier, les dernières données mensuelles du ministère des Finances ont été un baume pour le gouvernement secoué par la grogne : ainsi, la croissance des dépenses de l’État semble maîtrisée, tandis que les revenus sont au rendez-vous. Carlos Leitão doit aussi dévoiler les comptes publics pour l’année 2013-2014 qui ne comprendront aucune mauvaise surprise.

À voir en vidéo