Profits et revenus en hausse pour WSP

Le carnet de commandes de WSP Global est estimé à près de 1,9 milliard $.
Photo: Sergey Butorin iStock Le carnet de commandes de WSP Global est estimé à près de 1,9 milliard $.

WSP Global a vu ses profits bondir de 36 % au cours du troisième trimestre, où sa croissance interne dans le reste du monde a permis d’absorber les reculs enregistrés au Canada.

Le bénéfice net de la société montréalaise s’est établi à 29,1 millions, ou 46 ¢ par action, alors qu’il s’était chiffré à 22,1 millions, ou 43 ¢ par action, à la période correspondante en 2013. Sur une base ajustée, en excluant les frais attribuables à l’acquisition de Parsons Brinckerhoff, WSP a engrangé un bénéfice de 34,4 millions, ou 55 ¢ par action, en hausse de 40 % par rapport à l’an dernier.

Les revenus de la firme de génie-conseil ont bondi de 28,6 % pour s’établir à 630,7 millions, alors que ses produits nets — qui excluent certains coûts directs — se sont chiffrés à 537,4 millions, en hausse de 31,8 %. Son bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement a progressé de 32,3 % par rapport au troisième trimestre de 2013 pour s’établir à 66,4 millions.

Le président et chef de la direction de la firme de génie-conseil, Pierre Shoiry, a attribué les résultats du troisième trimestre à la croissance interne de l’entreprise ainsi qu’à ses acquisitions. « Nos efforts porteront maintenant sur l’intégration et la mise en oeuvre de stratégies visant à générer des synergies de revenus en vue de créer de la valeur à long terme », a-t-il souligné.

À l’échelle internationale, la croissance interne s’est établie à 12,3 %, stimulée par une incidence favorable des taux de change évaluée à 6,3 %. Au Canada, les revenus ont progressé de 48,8 %, stimulés par l’acquisition de Focus, ce qui a toutefois été neutralisé en partie par le repli des activités dans l’est du Canada. Les revenus internes se sont ainsi repliés de 4,4 % au troisième trimestre. « Les secteurs de l’industrie et de l’énergie présentent encore des défis dans l’est du Canada, mais ils semblent se stabiliser », a souligné l’analyste Sara O’Brien, de RBC Marchés des capitaux.

Les revenus de WSP Global ont par ailleurs progressé aux États-Unis (25 %), au Royaume-Uni (31 %) ainsi que dans le reste du monde (17,6 %).

Quant au carnet de commandes de la société, il est estimé à près de 1,9 milliard, ce qui représente près de neuf mois de revenus, en hausse de 2,7 % comparativement au deuxième trimestre et de 21,2 % par rapport à la même période en 2013.

Le 3 septembre dernier, WSP Global avait annoncé l’acquisition de Parsons Brinckerhoff — l’une des plus grandes firmes de services professionnels dans son secteur — pour un montant de 1,24 milliard $US. La firme québécoise a entre autres reçu un coup de pouce de la Caisse de dépôt et placement du Québec, dont la participation dans l’entreprise a augmenté. L’acquisition a été réalisée le 31 octobre dernier.

Par ailleurs, le conseil d’administration de WSP Global a déclaré un dividende de 37,5 ¢ par action, dont le paiement s’effectuera le ou vers le 15 janvier aux actionnaires inscrits en date du 31 décembre.