Le «Toronto Star» sera sur tablette à l’automne 2015

Toronto — L’éditeur Torstar a annoncé mercredi son intention d’éliminer le mur payant du site Internet du Toronto Star, le plus grand quotidien au pays, pour se concentrer sur le développement d’une nouvelle application pour tablette électronique, qui sera lancée l’an prochain.

Le propriétaire du Toronto Star et d’autres publications franchit ainsi une nouvelle étape dans sa stratégie numérique, faisant le pari qu’il réussira ainsi à attirer plus de lecteurs et pourra reconquérir les annonceurs nationaux. « C’est un important pas stratégique en avant pour le Star et pour Torstar, puisque nous nous engageons pour notre avenir multiplateforme, un avenir qui sera de plus en plus mobile, croyons-nous », a affirmé mercredi le président et chef de la direction de Torstar, David Holland, aux analystes.

Torstar a signé une entente avec le quotidien La Presse pour développer la nouvelle application pour tablette du Toronto Star, qui sera basée sur celle que le quotidien montréalais a lui-même développée. La Presse a investi 40 millions dans le développement de son application pour tablette, La Presse +, et l’a lancée en 2013. Le Devoir vient de lancer la sienne avec un investissement de loin plus modeste.

Torstar s’attend à dépenser entre 1 million et 2 millions au quatrième trimestre pour le projet, et 10 millions à 12 millions de plus en 2015. La nouvelle application gratuite devrait être lancée à l’automne 2015, lorsque Torstar retirera le mur payant de son site Internet.

La société avait érigé le mur payant en août 2013. Celui-ci permet à ses lecteurs d’accéder à 10 articles gratuits chaque mois, après quoi ils doivent payer un abonnement au quotidien. Comme d’autres groupes médiatiques, la manoeuvre visait à trouver de nouvelles sources de revenus pour compenser la baisse des abonnements aux versions papier des publications, mais les dirigeants de Torstar ont indiqué aux analystes que les revenus numériques n’avaient pas été aussi importants que prévu.

Victime des mêmes problèmes que les autres médias, Torstar souffre du déclin des revenus publicitaires pour le secteur de l’imprimé, une tendance qu’il s’attend à voir se poursuivre au quatrième trimestre. Les revenus publicitaires de la version imprimée du Toronto Star ont cédé 20,8 % au plus récent trimestre par rapport à l’an dernier, et ceux des journaux de Metroland ont diminué de 8,9 %. Cependant, la société a indiqué que ses revenus d’abonnés multiplateformes et de distribution de circulaires devraient rester relativement stables d’ici la fin de l’exercice.