Des baisses d’impôt dans la mise à jour économique?

Des mesures d’allégement s’en viennent pour les Canadiens et elles pourraient être annoncées dès la mise à jour économique prévue cet automne, a laissé entendre mardi le ministre fédéral des Finances, Joe Oliver.

Au cours d’un point de presse, le ministre a réaffirmé que le gouvernement conservateur était sur la bonne voie pour équilibrer le budget en 2015, année d’élections fédérales.

M. Olivier a ajouté qu’Ottawa respectera sa promesse électorale de réduire les impôts des Canadiens, sans toutefois fournir davantage de détails, ni sur ce qui serait annoncé lors de sa mise à jour économique, ni sur le moment où elle aurait lieu. « Il y aura un allégement fiscal puisque nous avons bon espoir d’avoir un surplus l’an prochain », a-t-il dit, faisant référence aux prévisions, émises plus tôt cette année, qui évoquent un excédent budgétaire de 6,5 milliards pour l’exercice 2015-2016.

En début de journée, le ministre des Finances avait rencontré des économistes du secteur privé à Toronto afin de discuter des perspectives d’avenir pour le pays. M. Oliver a indiqué que les prévisions moyennes correspondaient à celles faites en septembre, notamment grâce à la croissance économique des États-Unis, stimulée par le secteur des hydrocarbures. « Nous nous trouvons dans une situation où notre plus important partenaire commercial se porte bien et cela semble durable, a-t-il dit. Il y a toutefois d’autres régions qui ne vont pas aussi bien et nous devons prendre cela en considération. »

Plus tôt ce mois-ci, le premier ministre Stephen Harper avait annoncé que le déficit de l’exercice 2013-2014 serait d’environ 5,2 milliards, un recul marqué par rapport à la prévision initiale de 16,6 milliards dans le dernier budget. M. Harper avait toutefois prévenu qu’il faudrait patienter jusqu’en 2015-2016 pour dégager des surplus, même si certains économistes et observateurs s’attendent à un retour à l’équilibre budgétaire dès l’exercice en cours.

Au cours de la dernière campagne électorale, les conservateurs avaient mis en avant une offensive publicitaire visant notamment un retour à l’équilibre budgétaire, le fractionnement des revenus pour les couples avec un enfant de moins de 18 ans ainsi qu’une augmentation du plafond de cotisation à un compte d’épargne libre d’impôt (CÉLI).

M. Oliver a par ailleurs également laissé entendre que la croissance économique du Canada pourrait être influencée par le recul du prix du brut ainsi que par les turbulences politiques dans certains pays qui contribuent à perturber la stabilité de l’économie mondiale. « Même si le Fonds monétaire international [FMI] a abaissé ses perspectives de croissance pour l’économie mondiale, il a révisé à la hausse ses prévisions pour le Canada et les États-Unis. »