Au moins 24 morts

New York — Le constructeur automobile américain General Motors (GM) a revu à la hausse mardi, à 24, le nombre de décès liés à un défaut mécanique ayant entraîné les rappels tardifs de 2,6 millions de voitures début février.

Selon un communiqué publié par l’avocat Ken Feinberg, recruté par le groupe automobile pour superviser le fonds d’indemnisation, au moins 24 personnes sont décédées dans des accidents liés à un défaut du commutateur d’allumage. C’est la quatrième fois que le premier groupe automobile américain revoit à la hausse son décompte. Jusqu’à fin août il ne comptabilisait que 13 morts, relevés à 19 en septembre, ensuite à 21, puis à 23 en début de mois et désormais à 24.

Ce chiffre pourrait encore augmenter puisque sur les 1130 requêtes adressées à M. Feinberg à ce jour, 165 portent sur des accidents mortels.

Le groupe prévoit une indemnisation de 1 million par décès, auxquels s’ajoutent 300 000 $US pour le conjoint survivant et 300 000 $US pour chacun des éventuels ayants droit.

Depuis que l’affaire du commutateur d’allumage a été révélée, le constructeur automobile a également rappelé quelque 30 millions de véhicules dans le monde pour d’autres problèmes mineurs. Pour GM, la facture des réparations est lourde et se monte pour l’instant à 2,5 milliards.