Le secteur manufacturier canadien continue de croître

<span style=Les résultats de l’enquête montrent que les fabricants ont profité des plus fortes augmentations dans leur production et leurs nouvelles commandes." height="530" width="828" class="img-responsive">
Photo: Archives Le Devoir Les résultats de l’enquête montrent que les fabricants ont profité des plus fortes augmentations dans leur production et leurs nouvelles commandes.

Toronto — La croissance du secteur manufacturier canadien a pris de la vigueur en août, ses conditions générales s’étant améliorées à la cadence la plus rapide depuis novembre dernier, d’après l’indice des directeurs d’achats de l’industrie manufacturière de la Banque Royale.

 

Selon l’enquête mensuelle dont les résultats ont été dévoilés mardi, l’indice s’est établi à 54,8 points en août, en hausse par rapport celui de 54,3 points de juillet. Il reste ainsi au-dessus du niveau des 50 points, qui témoigne d’une activité neutre. Les améliorations les plus marquées ont été observées en Alberta et en Colombie-Britannique, mais les fabricants de l’ensemble du Canada ont profité du raffermissement de l’économie américaine, permet de conclure le rapport.

 

Les résultats de l’enquête montrent que les fabricants ont profité des plus fortes augmentations dans leur production et leurs nouvelles commandes depuis novembre 2013. La plus récente enquête souligne en outre que les chiffres sur l’emploi ont progressé pour un septième mois consécutif, et à leur rythme le plus rapide depuis septembre 2013.

 

Les données du mois d’août font état de la plus forte progression des nouvelles commandes en provenance de l’étranger depuis le mois de mars, une tendance que les répondants attribuent à une croissance de leurs ventes aux États-Unis. Le rapport apporte en outre de bonnes nouvelles au chapitre de l’inflation, la croissance moyenne des prix des intrants ayant été la plus lente depuis décembre dernier.

 

«De toute évidence, le secteur canadien de la fabrication poursuit sur une belle lancée, l’indice ayant enregistré une hausse pour un neuvième mois consécutif», a affirmé dans un communiqué l’économiste en chef de la Banque Royale, Craig Wright. «Nous prévoyons que les fabricants canadiens continueront de profiter directement du raffermissement de l’économie américaine, qui a fait d’importants progrès et continuera d’en faire.»

 

Aux États-Unis

 

L’activité dans le secteur manufacturier aux États-Unis a également connu une hausse-surprise en août, selon l’indice des directeurs d’achat de ce secteur publié mardi par l’association professionnelle ISM. L’indice ISM manufacturier s’est établi à 59, progressant de 1,9 point par rapport à juillet alors que les analystes tablaient sur un léger repli de 0,1 point. Cet indice témoigne d’une progression de l’activité quand il se situe au-dessus du seuil de 50%.

 

L’activité manufacturière américaine reste ainsi en expansion pour le 15e mois d’affilée, tandis que l’activité économique dans son ensemble est en progression pour le 63e mois consécutif, soit un peu plus de 5 ans, précise l’ISM.